La mythologie selon Rubis

Les différentes mythologies

Divers mythologique romain

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie romaine

001.png

013-copie-1.gif011-copie-2.gif

002

009-copie-2.gif
 Romulus et Remus
 007-copie-1.gif
 Le Colisée
commentaires

Liste des dieux, déesses, divinités et êtres immortels de Rome

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Listes

Angerona, déesse du silence. Sa fête, Angeronalia, a lieu le 21 décembre. Elle est représentée avec un bâillon sur les lèvres.
Apollon, dieu de la musique.
Astraeos, le ciel étoilé, père de Zéphyr.
Bacchus, dieu de la vigne et du vin.
Les Cabires, divinités protectrices de la navigation, originaire de Samothrace, fils d'Héphaïstos et de Cabiro, pères des Nymphes Cabirides.
Les Camènes, déesses des sources de Rome.
Carna, déesse protectrice de la santé et des nouveaux-nés. Elle a un pouvoir sur les gonds des portes.
Cérès, déesse des moissons et de la régénaration.
Diane, déesse de la chasse et des forêts.
Discorde,, déesse de la discorde, soeur jumelle de Mars, fille de Jupiter et de Junon.
Esculape, dieu de la médecine.
Faunus, dieu des bergers.
Februs, dieu des enfers chargé des fièvres et des maladies.
Féronia, déesse des fleurs du printemps et des bois.
Fides, déesse de la bonne foi. Elle est représentée sous la forme d'une vieille femme tenant les mains jointes, symbole de la bonne foi.
Flora, déesse de la végétation, des efflorescences et de la fertilité, épouse de Zéphyr. On la représente sous la forme d'une jeune femme portant des fleurs sur la tête. Ses fêtes se nomment les Floralia et la date officielle est le 28 avril.
Fortuna, déesse de la chance, du hasard, de la destinée et de la fertilité, fille de Jupiter et de Tyché. Sa fête, Fors Fortuna, est le 24 juin. On la représente sous la forme d'une femme ailée dévêtue mais aussi richement vêtue. La déesse tient dans ses mains un gouvernail double et une corne d'abondance. Son pied est posé sur un globe et ses yeux bandés.
Les Furies, divinités infernales de la vengeance divine.
Harpocrate, dieu qui protège le secret de la correspondance.
Hostilina, déesse des arêtes des épis.
Hygia, déesse de la santé, fille d'Esculape et de Lampétie.
Lacturia, déesse du blanchissement des fleurs.
Invidia, déesse de l'envie.
Janus, dieu des commencements et des portes.
Jupiter, dieu de la justice.
Junon, déesse des femmes et du mariage.
Lampétie, femme d'Esculape.
Lara, déesse des enfers faisant le lien avec Mania entre la vie des vivants et celle des morts, par l'intermédiaire des dieux Lares, déesse aussi du silence et de la médisance, nymphe de l'un des ruisseaux du Tibre, mère des Lares. Elle a pour autres noms, Muta et Tacita. Sa fête est célébrée le 18 février.
Les Lares, dieux du silence éternel, divinités domestiques garantes de la sécurité, enfants de Lara et de Mercure. Les Lares protègent le foyer, les routes et les carrefours.
Les Lares compitales, divinités des carrefours. Leur fête se nomme Compitalia et a lieu début janvier.
Les Lares familiares, divinités tutélaires de la maison. Elles sont honorées aux calendes.
Les Lares praestites, divinités protectrices de la cité. Leur fête a lieu le 1er mai.
Les Lémures, esprits malfaisants incarnant les âmes des défunts.
Libitina, déesse des enfers chargée des adultères.
Le Luxe, dieu du luxe.
Maïa, déesse du printemps.
Les Mânes, esprits des morts peuplant le monde souterrain. Leur nom signifie "les bienvaillants".
Mania, déesse de la mort et de la folie, mère des Mânes. C'est aussi une déesse des enfers faisant le lien avec Lara entre la vie des vivants et celle des morts, par l'intermédiaire des dieux Lares.





Mars, dieu de la guerre.



Matuca, déesse de la moisson des fleurs.
Mercure, dieu des marchands.


003-copie-1.gif

Minerve, déesse de la sagesse et de la guerre.
 




Neptune, dieu de la mer.
Nodotus, dieu des bracelets des graminées.
L'Oisiveté, déesse de l'oisiveté.
Orcus, dieu des enfers en charge des serments non tenus.
Panacée,, fille d'Esculape et de Lampétie.
Les Parques, déesses de la vie et de la mort. Nona file, Décima dévide et Morta coupe le fil de la vie. Elles président à la naissance, au mariage et à la mort.
Patelena, déesse des épis en voie de formation.
Pax, déesse de la paix, fille de Jupiter.
La Pauvreté, déesse de la pauvreté.
Picus Plutus, dieu de la richesse.
Pluton, dieu du monde souterrain. Il est aussi appelé Dis Pater.
Pomone, déesse des fruits et des jardins. Associée avec Flora, elle assure la protection des arbres fruitiers et des plantes à fleurs.
Poros, dieu de l'expédient.
Proca, fils de Janus et de la nymphe Cama, un des rois d'Albe la Longue.
Prosperpine, déesse du monde souterrain, des premières feuilles et des premiers germes des céréales, femme de Pluton.
Rhéa Sylvia, déesse du fleuve Tibre, épouse de Tibérinus, mère de Romulus et de Remus.
Robiga, génie agraire rustique. Associée à Flora et Robigus, elle lutte contre la prolifération de la rouille des blés.
Rubigus, génie agraire rustique. Associé à Flora et Robiga, il lutte contre la prolifération de la rouille des blés.
Runcina, déesse de la fleur coupée.
Salus, déesse de la guérison, du bonheur et du bien public. Un temple lui est consacré sur le Quirinal, colline de Rome.
Saturne, dieu de l'agriculture, des semailles et de la culture de la vigne.
Semo Sanctus Dius Fidius, dieu de la parole donnée et des serments prononcés lors des mariages.
Silvanus, dieu des champs, des bois, de l'agriculture et de la chasse.
Soranus, dieu du soleil, vénéré chez les Sabins.
Suada ou Suadela, déesse de la persuasion, fille de Vénus.
Terensis, déesse qui préside au battage du blé.
Terminus, dieu des bornes. Sa fête, Terminalia, a lieu le 23 février.
Tibérinus, dieu du fleuve Tibre, fils de Janus et de Camaséné, une nymphe du Latium. Il a épousé Rhéa Sylvia, la mère de Romulus et de Remus.

010-copie-2.gif

Vénus, déesse de l'amour et de la beauté.
 




Vertumne, dieu du changement des saisons.

004-copie-1.gif



Vesta, déesse du foyer et du feu.
 






Victoria Bonus Eventus, divinité de la chance. Son soutien peut être précieux dans une affaire où le succès n'est pas acquis.
Volutina, déesse du blé en herbe.
Vulcain, dieu des forgerons.
Zéphyr, dieu du vent de l'ouest, fils de d'Eôs et d'Asraeos, époux de Flora.
005-copie-1.gif

commentaires

Liste des dieux, déesses, divinités et êtres immortels celtiques

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Listes

Bélénos, dieu du soleil.
Bélisima, déesse de la lune.
Cernunos, dieu des animaux et des enfers.
Lug, dieu de la lumière.
Sequana, déesse de la Seine.
Taranis, dieu de la foudre.

commentaires

Quelques lieux mythologiques scandinaves

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie scandinave

Gyoll, rivière qui entoure le royaume de Hel.
Vigrid, champ où les dieux seront vaincus.
Vingolf, demeure des déesses dans Asgard.
Fensalike, palais de Frigg.
Breidablik, palais de Balder et de Nanna.
Gladsheim, palais d’or d’Odin.
Gimle, séjour des justes après leur mort. Les guerriers ont un paradis, le Walhalla mais les simples mortels jouissent d’un palais resplendissant de lumière, situé à l’extrêmité méridoniale du monde. Il doit survivre à la destruction du ciel et de la terre, à la fin du temps, au Ragnarok.
febu.gif

 

005-copie-1
Carte tirée du livre Les plus belles légendes des Vikings, Fernand Nathan.
 
 

eiwaz.gif

 

commentaires

Liste des dieux, déesses, êtres immortels... scandinaves

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Listes

L’Aigle perché au sommet d’Yggdrasill.
Authumla, la Grande Nourrice, vache issue de la vapeur. Authumla s’est nourrie de glace et a créé ainsi dans la glace un homme, Buri.
Balder, dieu de la beauté et de la bienveillance.
Les
Bersekirs ou les Fous Furieux, garde personnelle d’Odin vêtue de peaux de loups sanguinolentes.
Bestla, fille du géant Balethorn, femme de Bor, mère d’Odin, de Vili et de Ve.
Bondit dans le Ciel, la chèvre du Valhalla distribuant de l’hydromel.
Bor, dieu des temps anciens, père d’Odin, de Vili et de Ve.
Bragi, dieu de la poésie, époux d’Idunn.
Buri, grand-père d’Odin.
Les
Cerfs au nombre de quatre qui mangent les feuilles et déchirent l’écorce des branches d’Yggdrasill, à la troisième racine Vergelmir.
Crinière Brillante, coursier du char de Jour.
Crinière de Givre, coursier du char de Nuit.

kano.gifCrins d’Or, cheval aux crins de fils fins et dorés d’Heimdall.
Delling
, dieu de l’aurore, mari de Nuit, père de Jour.
Dent Rongeuse, l’écureuil d’Yggdrasill.
Dents Luisantes
, premier bouc de Thor.
Les Einheriar, les Champions Elus d’Odin au Valhalla. Ce sont "les prédestinés".
Espace, dieu de l’espace, premier fils de Nuit. Farbaut, frère de Loki.
Fenrir, fils-loup de Loki et d’Angrbode, surnommé "le loup de Midgard". Loding et Dromi "La Chaîne" furent les deux premières chaînes fabriquées par les dieux qui ne réussirent pas à enchaîner Fenrir. Finalement, il fut enchaîné dans les enfers par Gleipnir, une chaîne faite à partir du bruit que font les pas feutrés d’un chat, de la barbe d’une femme, des racines d’une montagne, des nerfs d’un ours, du souffle d’un poisson et des expectorations d’oiseaux.
Forseti, dieu de la justice, juge divin, fils de Balder et de Nanna.
Freke ou Freki Engouffre et Dévore dit "le Gourmand", deuxième loup d’Odin.


002.gifFrey, dieu de l’amour, de la fertilité et du soleil. Il a une épée qui se bat toute seule ainsi que Skidlame, un bateau qui a toujours un vent favorable et qui se plie comme un mouchoir de poche. Il dispose de la pluie, du soleil et des moissons.




 

004.gifFreya, déesse de l’amour, de la fertilité et de la beauté, soeur de Frey. Elle préside à la magie. Sa voiture à deux roues est tirée par deux chats, aussi gros que des lions. Elle pleure des larmes d’or. Elle aime les pierres précieuses. Son collier s’appelle Brisingamen du nom de la tribu des nains qui l’ont fabriqué : les Brisings. C’est la souveraine des morts. Elle assiste à cheval à toutes les batailles. La moitié des guerriers morts lui appartient, l’autre moitié étant réservée à Odin. Elle aime les chants.
 

Frigg, déesse des ouvrages célestes et de la terre cultivée, femme d’Odin, mère des dieux. Elle patronne le mariage et la maternité. C’est une magicienne car elle connaît les secrets de l’avenir mais refuse de les révéler.
Fulla, déesse, meilleure amie de Nanna.
Garmr, le chien des Enfers.
Gefiun, accompagnée de quatre boeufs monstrueux.
Gerda, femme de Frey, fille du géant Gymir.
Gere ou Geri Entrailles Gloutonnes dit "l’Affamé", premier loup d’Odin.
Gna, déesse et Asesse, messagère de Frigg. Elle parcourt les différents mondes, montée sur le cheval Hofvarpner aussi rapide que l’eau.
Grince Dents, deuxième bouc de Thor.
Gullinbursti, le sanglier magique aux soies d’or de Frey qui peut parcourir le ciel et la terre plus vite que n’importe quel coursier.
Gullinkambi, le coq du Valhalla ne chantera qu’une fois, le jour du Ragnarok.
Hate, loup qui poursuit la lune pour la dévorer.
Heimdall dit "l"Ase blanc", gardien d’Asgard et de Bifröst, le pont arc-en-ciel, sentinelle des dieux. Il est parfois surnommé Gullintanni ou les Dents d’Or. Sa corne qu’il porte en bandoulière s’appelle Giallarhorn. Neuf soeurs vierges le mirent au monde. Sa vue est réputée et il entend l’herbe croître.
Hel, déesse de la mort et de l’enfer, fille de Loki et d’Angrbode. Elle règne sur neuf mondes infernaux. Elle a pour seuil, la Perfidie ; pour lit, la Maladie ; pour écuelle, la Disette et pour couteau, la Faim.
Hermod le Vif, dieu le plus rapide, fils d’Odin et de Frigg.
Hnoss, déesse des joyaux et des pierres précieuses, fille de Freya. Son nom signifie "joyau".
Hoder, dieu aveugle, fils d’Odin. Malgré sa cécité, il est d’une force surprenante.
Hoenir (Vili), frère d’Odin.

perth.gifHofvarpener, cheval de Gna, aussi rapide que l’eau.
Huginn, premier corbeau d’Odin. Son nom signifie Pensée ou Réflexion.

Idunn
, déesse de la jeunesse et du printemps, gardienne des pommes aux cheveux de lin, femme de Bragi.
Iord, déesse de la terre inhabitée.
Jormungander dit "le Serpent Universel", fils de Loki et d’Angrbode, surnommé aussi "le serpent de Fenris".
Jour, dieu du jour, deuxième fils de Nuit.
Kvasir, dieu de la sagesse.
Loki, dieu de la discorde et du mal. Son autre nom est Loptr. Il est surnommé "le détracteur des dieux". C’est le génie de l’air, du feu, du mal, du désordre et de l’insatisfaction.
Lothur (Ve), frère d’Odin.

sowelu.gifLune, dieu de la lune.
Magni
ou Magny dit "le Fort", dieu de la force, fils de Sif et Thor.

Mimir, dieu de la sagesse, de l’art de l’orfèvrerie et du puits. Son surnom est "Mimir au Trésor". Dans le puitsde Mimir, sont cachées la Sagesse et la Raison.
Moody, fils de Thor et de Sif.
Muninn, deuxième corbeau d’Odin. Son nom signifie Mémoire.
Naglfari dit "le Sombre", dieu de l’obsurcité, premier mari de Nuit, père d’Espace.
Nanna, femme de Balder.
Nari, fils de Loki et de Sigyn.


003.gif
Niord, dieu de la mer, de la pêche, du vent, du feu, de la prospérité, de la fécondité et de la navigation.

 

Nithog aux Morsures Redoutables, le dragon ailé qui attaque une des racines d’Yggdrasill, Vergelmir. Les serpents qui l’accompagnent se nomment Crochet Vorace, Loup des Tombeaux et Mort des Racines.
Les Nornes, fileuses du fil de la vie :
- Urda (le passé) ;
- Verdandi (le présent) ;
- Skuld (l’avenir).
Elles vivent dans un palais près de la fontaine d’Urd.
Nuit, déesse de la nuit.

uruz.gifObéron, roi des génies de l’air.
Odin
, roi des dieux, créateur du monde avec ses frères Hoenir et Lothur, dieu de la guerre, de la mort glorieuse dans les combats, de la vengeance, de la bravoure, du ciel, des dieux, des corbeaux et des loups, père des dieux. Il avait pour surnoms Alfadur, le Redoutable, le Dieu Corbeau, Borgne, Oeil de Lynx, Le Masque, Le Dieu Pendu, Woden, Wotan... Son trône s’appelle Hlidskialf ou Nid d’Aigle. Il possède une lance nommée Gungnir qui ne rate jamais sa cible. Il possède aussi un anneau Draupnir "Celui qui tombe" en or massif qui, toutes les neuf nuits, fabrique huit nouveaux anneaux en or. Il a la connaissance des runes magiques car il les a inventées comme la poésie et toutes les sciences.
Ottar, dieu des voyageurs, mari de Freya. C’est un grand voyageur. Son surnom est Od.
Ring, déesse de la terre hivernale et gelée.
Saehrimnir, le porc enchanté du Valhalla.
Sif, déesse des moissons, des champs de blé et de la terre fertilisée, femme de Thor aux cheveux d’or.
Sigyn, femme de Loki.
Skadi, déesse de la montagne, deuxième femme de Niord.
Skirnir, valet et meilleur ami de Frey.
Skoell, loup qui force le soleil à avancer.
Sleipnir, cheval d’Odin.
Soleil, déesse du soleil.
Terre, déesse de la terre, fille de Nuit.

001.gifThor, dieu de la force, de la tempête, du tonnerre, de l’éclair et de la foudre. Il a toujours sur lui Miolnir, le Broyeur Universel, son marteau, ses gantelets de fer et sa ceinture de force. Il est surnommé Thor l’Actif, le Défenseur d’Asgard et de Midgard, le Destructeur des Throlls et des Géants, l’Ennemi du Serpent de Midgard, Hloride ou Donar. Gardien du foyer, de la famille et de la collectivité.
Tyr
, dieu de la guerre, des batailles, des assemblées et de la victoire au combat, fils d’Odin et de Frigg.
Tiw
, dieu.
Ull, fils de Sif sans Thor. C’est un archer réputé, un skieur émérite et un excellent guerrier. Les hommes l’invoquent quand ils se battent en duels ou en combat singulier.
Vali, fils de Rinda la Vierge et d’Odin.
Vali, fils de Loki et de Sigyn.

wunjo.gifLes Valkyries ou Walkyries, les Filles d’Odin, guerrières à la solde d’Odin. Trois d’entre elles, Gunn, Rota et Skuld, parcourent à cheval les lieux où l’on s’affronte et elles marquent d’avance tous ceux qui doivent périr et rejoindre le Valhalla.
Vidarr, dieu de la chaussure la plus épaisse.
Yggdrasill, le Grand Frêne du monde, l’arbre de vie, "L’Etalon du Redoutable".

 

commentaires

Divers égyptien

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie égyptienne

004-copie-2.gif  L'Egypte  013-copie-2.gif
 002-copie-1.jpg
 012-copie-2.gif
001-copie-2.jpg
 
 014-copie-1.gif
 015-copie-1.gif
commentaires

Liste des dieux, déesses, êtres immortels... de l'Egypte

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Listes

ou Aha, deuxième créateur du monde. C’est un génie cousin de Bès. Son visage est entouré d’une crinière, il a un visage rond, un nez proéminent et quelquefois une courte barbe. Il est très maigre mais son ventre est ballonné et un gros nombril dépasse. Il a une queue très large qui pend entre ses jambes pliées qui sont aussi maigres et longues que ses bras. Il tient dans les mains, des couteaux tranchants ou des serpents vénimeux. Son nom signifie «Le Combattant». C’est aussi un génie protecteur de caractère très gai. On le représente aussi quelquefois avec une tête de serpent.
Abdjou, poisson divin qui nage auprès de la barque solaire et prévient quand Apophis s’approche.
Agathodaimon, dieu de la fortune, protecteur des champs et des vignes. On le représente sous les traits d'un beau jeune homme chargé d'épis de blé et d'une corne d'abondance. Il est quelquefois dépeint comme un serpent.
Ahaet, compagne d’Aha. Elle serre des lézards ou des lièvres entre les mains. Elle est représentée avec une lourde poitrine tombante. Elle a aussi un rôle de protectrice.
Ahmès Néfertary, déesse, patronne et protectrice des ouvriers de Deir el-Médineh, protectrice de la nécropole thébaine, fondatrice de Deir el-Médineh. Son culte a lieu dans la ville de Dra Aboul Naga (Thèbes-Ouest). En tant que mortelle, elle était reine d’Egypte, Grande Epouse Royale, femme du pharaon Ahmôsis 1er, mère d’Amenhotep 1er. Son nom signifie "Ahmès la plus belle".
Aker, génie représenté sous la forme d'un double lion, protecteur d’Osiris. Il personnifie la terre dans sa matérialité.
Akerou, gardien du tunnel de la nuit où le soleil s’engouffre. Il a deux visages l’un regardant à l’Est, l’autre à l’ouest.
Amenhotep 1er, patron et protecteur des ouvriers de Deir el-Médineh, protecteur de la nécropole thébaine, fondateur de Deir el-Médineh, fils d’Ahmôsis 1er et d’Ahmès Néfertary.
Amenhotep, fils de Hapou, dieu guérisseur. Mortel, c’était un scribe très réputé.
Amenti ou Amenté, déesse des funérailles à la tête ornée d'une plume d'autruche. Elle règne sur les parties les plus sombres du royaume d’Osiris. Son nom signifie "l'Occidentale".
Ammit dite "la Dévoreuse", elle mange les âmes plus lourdes que la Mâat, la plume de vérité.
Amon dit "le Caché" ou Niaou, dieu de l’indiscernable, des commencements, de l’air, du vent, des forces invisibles et des bateliers du Nil. Son culte a lieu à Karnak et à Thèbes. Les animaux qui lui sont consacrés sont l’oie et le bélier à cornes enroulées. Il est représenté comme un homme à la peau bleue, coiffé de la couronne surmontée de deux plumes, symbole des dieux célestes. Il tient dans les mains, le sceptre et l’ankh. Il représente la planète Jupiter et correspond au soleil couchant. Il a un pouvoir sur le mal et connaît la médecine. La fête de l’Opet se déroule en son honneur et dure vingt-quatre jours. Il est représenté aussi sous la forme d'un homme à tête de grenouille.
Amonet ou Amounet ou Nia, déesse de l’indiscernable, femme d’Amon. Elle est représentée sous les traits d'une femme à tête de serpent.
Amset, dieu du vase-canope contenant le foie, dieu à tête d’homme, fils d’Horus et d’Hathor. C'est le génie du sud. Il est associé à Isis, la magicienne.
Anat, déesse asiatique donnée en deuxième mariage à Seth après sa défaite avec Horus. C’est une déesse guerrière très appréciée par Seth pour sa violence. Il la préfère à sa première femme qu’il n’a jamais aimée, Nephtys. Anat attend l’enfant de Seth mais Horus lui jeta un sort par l’intermédiaire de sa mère Isis, pour qu’elle ne puisse jamais accoucher. C’est la fille de Rê, le dieu l’a eue d’une déesse étrangère syrienne qu’on ne verra jamais en Egypte. Sa soeur est Astarté.
Andjty, dieu-roi, son culte a lieu à Busiris. C’est un dieu de la vie végétale incarnant la fécondation, puis le blé dans sa succession infinie des trépas et des renaissances. Il est coiffé de deux plumes.
Anoukis ou Anuket, déesse d’Eléphantine, femme de Khnoum. Elle vit dans l’île de Sehel, île toute proche d’Eléphantine. Venue de Nubie, elle est représentée comme une jeune femme habillée d’une longue robe moulante à bretelles, portant des colliers, des bracelets et un bonnet haut et plat surmontée de plumes d’autruches piquées verticalement. Son animal sacré est la gazelle aux fines cornes recourbées. Depuis, ses prêtres en font l’élevage sur son île. Elle renforce la vigueur de pharaon, lui donne tout pouvoir sur l’Egypte et les pays alentours. Elle est très habile au tir à l’arc et protège l’entrée de la caverne où repose le Nil. Elle agit sur la crue du Nil tout comme son mari. Sa fête se déroule à la saison de l’inondation et dure trois jours. C’est une grande navigatrice et surtout pendant ces trois jours.
Anta, déesse et maîtresse du ciel et de l’amour. Fille de Ptah, elle conçoit mais n’enfante pas.
Anty, dieu à tête de faucon. Son nom signifie "le Griffu". Il est représenté dans une barque.


008-copie-1.gifAnubis, dieu à tête de chacal, dieu des funérailles et de l’embaumement, gardien des morts, patron des embaumeurs, seigneur de la nécropole. Il veille sur les tombes des morts. Son culte a lieu à Cynopolis. Il est aussi surnommé Inpou. Son père est Osiris et sa mère est Nephtys. C’était un enfant non désiré. Son nom signifie "Celui qui a la tête d’un chien sauvage". Il est l’assistant d’Osiris. Il vérifie en compagnie d’Horus l’exactitude du peson de la balance au moment de la pesée des âmes. Il a inventé les principes de la momification. Il fut élevé par Isis car sa mère l’avait abandonné craignant les réactions de Seth et d’Isis. Sans le vouloir, il est la cause de la naissance de la vigne. Ayant récupéré les yeux d’Horus à Seth, il les cacha dans la terre d’où naquit de l’alliance des yeux et de la terre, la vigne.
 

Apet ou Opet, déesse à tête d’hippopotame, déesse de la maternité et de la gestation. Son rôle symbolique est lié au nombre. Elle se charge de mesurer, d’arpenter.
Apis, dieu à tête de taureau, dieu de l’agriculture, de la fécondité, de la fertilité, de la puissance sexuelle, de la force physique, de la renaissance et des taureaux. Il porte entre ses cornes le disque solaire et l’uraeus, symboles de Rê. Son culte a lieu à Memphis et à Héliopolis. Hari est son autre nom. Il est aussi surnommé Hep. Il se présente souvent comme un taureau blanc tacheté de noir. Il rend un oracle à Memphis.
Apopis ou Apophis, dieu du chaos primordial, serpent ennemi de Rê, serpent primordial représentant le chaos. Il habite au sommet de la montagne de Bakou sur laquelle se repose le ciel. Il mesure seize mètres de long. Il est représenté sous la forme d’un serpent dont les anneaux se terminent par douze têtes humaines. Ces têtes sont celles des malheureuses victimes qu’il a avalées. Sa mère, dès sa naissance, le repoussa et voilà d’où vient son amertume envers les dieux.
Arensnouphis, dieu à tête humaine ou à tête de lion, époux de la déesse Tefnout ou Tphénis. Il est originaire de Nubie.
Ash, dieu à tête de faucon, dieu associé aux oasis fertiles du désert de Libye.
Astarté, divinité asiatique introduite par Aménophis II. Elle conduit un char de guerre, monte à cheval et brandit des armes de combat. C’est la maîtresse des cavales. Elle protège pharaon lors des batailles et n’hésite pas à se mêler aux combattants. Elle a un culte à Pi-Ramsès et à Memphis. C’est la troisième épouse de Seth. Elle lui a été offerte en cadeau en même temps que sa soeur Anat. C’est la fille de Rê, le dieu l’a eue d’une déesse étrangère syrienne qu’on ne verra jamais en Egypte.
Aton, dieu mineur peu connu de la lumière. C’est le disque solaire et il est porteur de douze rayons. Ces rayons finissent par des mains. Son nom signifie «le disque».
Atum dit "le Grand", dieu créateur primordial et du soleil du soir, ancêtre des éléments de l’univers. Son culte a lieu à Héliopolis. Il représente le Tout et le Néant. On le représente comme un homme portant une couronne double, un lion ou un chat. Sous son aspect de disque solaire du monde d’ici-bas, il est représenté comme un homme à tête de bélier. Il est habillé d’un simple pagne. Son nom signifie «Celui qui a achevé son travail quotidien.» 
Ba, dieu.
Baal, dieu de l’orage.
Baba, dieu à tête de babouin ou de chien. Ses oreilles sont rouges, ses fesses violacées, on le représente aussi sous la forme d’un chien roux aux sourcils saillants et jaunes. C’est un génie de la fertilité et son caractère turbulent lui permet de défendre la barque solaire avec Seth. C’est le chef des singes aux fesses rouges et il se promène toujours avec soixante-dix-sept chiens qui lui sont dévoués. Dans le monde des morts, c’est un démon des ténèbres. Il peut remplacer Ammit au pied levé.
Banebded ou Banebdjedet, dieu à tête de bélier. Son culte a lieu à Mendès. C'est le seigneur de Mendès.
Bastet, déesse des parfumeurs, de la chaleur du soleil et de la joie, protectrice du foyer, déesse à tête de chatte ou de lionne, soeur de Sekhmet. Son culte a lieu à Bubastis ou Per-Bastet, «la maison de Bastet» . C’était au départ une déesse de la guerre mais elle est devenue une divinité aimant la musique, les jeux et la danse. Elle a pour emblèmes le sistre, sorte de crécelle et un petit panier d’osier. Elle protège les femmes enceintes et les naissances.
Benu, dieu du soleil, dieu à tête d'oiseau.
Benou, déesse du phénix et de la planète Vénus, deuxième compagne de Rê. Elle assiste au lever et au coucher de l’astre diurne. Elle emporte l’âme d’Osiris. Elle est honorée à Héliopolis. Déesse à tête d'oiseau, elle apporte la joie et l'espérance.
Bès, dieu à tête de lion et à barbe hirsute, génie familier, dieu qui éloigne des maisons les mauvais esprits et protège les femmes en couches, dieu de la fertilité, du mariage, de la grossesse, de la musique et de la danse, protecteur des femmes et des jeunes enfants. Adjoint de Thouéris, avec qui, il protège les dormeurs contre les scorpions, les serpents et tous les dangers de la nuit. Il a l’apparence d’un monstrueux nain barbu. Il est armé d’un long couteau, d‘un bouclier et d‘un glaive, il amuse avec ses grimaces, ses danses et son tambourin. Il sait aussi jouer de la lyre et de la harpe. Venu de Nubie, il garde la frontière orientale de l’Egypte contre les envahisseurs asiatiques. C’est aussi un dieu guérisseur à Abydos. Il n’a pas de temple.
Bèset, déesse qui protège les femmes en couches, femme de Bès.
Boukhis, taureau sacré de la ville d’Hermonthis.
Chémaïou, génie assistant de Thouéris.
Chaï, dieu du destin, présidant surtout au moment de la mort.
Chentaït, déesse. Son nom signifie "la veuve". Elle a l’apparence d’une vache et incarne l’enveloppe protectrice au sein de laquelle Osiris peut se régénérer.
Chentechai, dieu à tête de crocodile.
Chepsy, dieu lié à la lune. Sa ville d'origine est Hermopolis Magna.
Chesmou, dieu des parfumeurs, à tête de lion. Il patronne tout ce qui peut sortir d’un pressoir : vin, huile, onguent, parfum...Dans ses laboratoires, il élabore les essences de fleurs rares. C’est aussi un dieu dangereux car il aime le rouge du vin... et du sang. Il est très habile pour dépecer les animaux en vue des sacrifices. On le représente aussi en homme, les bras chargés de pots fumants et odorants ou portant de lourds quartiers de viande.
Démib, dieu, compagnon et assistant de Seth. Démiurge, créateur du monde. C’est un fils de Noun. Il a engendré, par la pensée et la parole, les premiers éléments de l’univers ordonné. Il a fait s’émerger le promontoire de terre (ou la fleur de lotus selon les versions) où est venu au monde Rê.
Douamoutef, dieu du vase-canope contenant l’estomac, dieu à tête de chacal, fils d’Horus et d’Hathor. C'est le génie de l'est. Il est associé à Neît, la vaillante déesse.
Duau, deuxième tête d’Akerou gardant la porte d’Aujourd’hui.
Geb, dieu de la terre. On le représente sous l’aspect d’un homme accroupi parfois avec une tête de serpent et couvert de plantes.
Les Génies émissaires, serviteurs des dieux. Ils ont toutes les formes possibles humaine ou animales. Quelques-uns de leurs noms sont les Errants, les Destructeurs, les Malfaisants, les Belliqueux, Ceux qui tiraillent, Ceux qui mangent leurs pères, les Briseurs d’Os, Ceux qui se nourrissent de-sang, les Avaleurs d’Entrailles... Ils font plutôt le mal mais quelquefois, les dieux leurs donnent des missions pour répandre le bien. Quelquefois, ils aident Seth dans sa mission de protection de la barque solaire.
Ha, dieu des funérailles. C’est aussi une divinité guerrière munie d’une lance et chargée de protéger l’Egypte occidentale contre les incursions des populations lybiennes.
Hamarkhis, dieu de l’horizon et du sphinx.
Hâpi, dieu du vase-canope contenant les poumons, dieu à tête de babouin, fils d’Horus et d’Hathor. C'est le génie du nord. Il est associé à Nephtys, la douce épouse épouse de Seth.
Hâpy, dieu concepteur du Nil. Il est souvent représenté debout à la peau bleue. On dit que sa peau est du lapis-lazuli. Il a un culte à Thèbes. C’est un génie de la fécondité et de l’abondance. C’est un homme gros qui porte la ceinture des pêcheurs. Il porte une perruque surmontée d’une touffe de papyrus. Il a de gros mamelons pendants. Il peut aussi être un génie de la fécondité et de l’abondance. Il commande aux petites rivières, aux cours d’eau, aux flaques et tout ce qui révèle du monde aquatique. Il vit dans la caverne d’Eléphantine, en dessous du palais de Khnoum.
Harakhtès, dieu, fils de Selkis.
Harhouditi, dieu à tête de faucon, à Edfou.
Haroëris, dieu de la guerre et des espaces aériens, fils de Geb et de Nout, frère d’Osiris, d’Isis, de Seth et de Nephtys, dieu à tête de faucon. Sa femme est Tasenethphret et son fils est Panebtaoui. Il a un culte à Kôm Ombo et à Hiérakonpolis. Il porte aussi le nom d’Horus l’Ancien, nom qu’il a abandonné à la naissance d’Horus, le premier fils d’Osiris et d’Isis. C’est un dieu guerrier qui protège Rê quand celui-ci n’est pas dans sa barque. C’est aussi le seigneur du carnage sur toute la terre. Il possède la planète Mars et est surnommé quelquefois «l’Horus rouge», à cause de la couleur de cette planète. Il est devenu très important après avoir sauvé Rê une première fois alors qu’il était presque un dieu anonyme seulement connu pour être le frère de... Il veille sur l’or et sur les prospecteurs qui le cherchent dans le désert arabique.
Harpre, dieu du soleil, fils de Montou et de Ratttoui.
Harpê, dieu.
Harpocrate, jeune dieu de la médecine et de la ruse, deuxième fils d’Isis et d’Osiris. Il est représenté sous les traits d’un enfant nu, les doigts dans la bouche et les cheveux nattés. Il ne grandira jamais comme deux des fils d’Horus. C’est un enfant maladif mais heureusement pour lui, sa mère est une grande magicienne. C’est le frère jumeau d’Horus mais dans le ventre de leur mère, Horus a pris tout ce qui était bon pour lui et son frère en a souffert. Malgré son jeune âge, Harpocrate a épousé Ta-Bidjet. On le représente debout sur des crocodiles, serrant dans ses mains des serpents, des scorpions, des lions et des gazelles. Il porte un masque de Bès sur la tête.
Harsaphès, dieu à tête de bélier. Son culte a lieu à Ehnassiyeh el-Médineh. Son nom signifie "qui est dans son lac".
Harsièsis, dieu à tête de faucon.
Harsomtus ou Harsomtous, dieu de la fertilité. Son culte a lieu a Edfou et à Dendérah. Ses parents sont Horus et Hathor. On le représente sous la forme d’un enfant avec sa tresse derrière l’oreille et apparaît généralement agitant son instrument aux côtés de sa mère. Son nom signifie «Horus qui unit les deux terres». Il est célébré lors des fêtes lunaires et des rites agraires liés à la fécondité avec ses parents. Il a sa propre maison à Khadit mais reste la plupart du temps avec sa mère. C’est le septième fils du couple divin et tout comme son frère Ihi, il ne grandira jamais. Il est surnommé "le joueur de sistre".
Hathor, déesse de l’ivresse, de l’amour, de la beauté, de la fécondité, de la joie, de la musique, de la danse, du vin et du sycomore, maîtresse des pays lointains tels que Byblos, le Sinaï et le pays de Pount et "Dame de la nécropole" à tête de lionne ou de vache selon son humeur. Elle est surnommée "l’oeil de Rê". Entre ses cornes, elle porte le disque solaire. Elle est la protectrice des dieux. Elle a pour autres surnoms "la Flamboyante" ou "la Dorée" ou encore "la Vache d’or". Femme d’Horus, son culte a lieu à Dendéra et à Edfou. Elle est l’âme des arbres, surnommée ainsi "la dame du sycomore" et est la nourrice des pharaons. Elle est la vengeance de Rê pour le mal accompli. La maison d’Hathor est la maison du sycomore à Memphis. Son principal attribut est le ménat, le collier à contrepoids. Son emblème est aussi le sistre. Elle est la patronne des navigateurs avec Isis. A Thèbes, on la vénère en tant que déesse des morts sous l’aspect de la déesse du sycomore qui abreuve le défunt. Elle est la gardienne de la nécropole. D’Horus, elle a eu sept fils. On la nomme aussi "la dame de la turquoise". Son nom signifie «Demeure d’Horus».
Les Sept Hathors, déesses de la musique et de la danse. Créées par Hathor et servantes de cette dernière, les déesses ont la charge d’animer aussi bien les fêtes des dieux que celles des mortels. Elles protègent aussi les hommes des démons et emprisonnent le mauvais sort en nouant des bandelettes rouges. Elles assistent aux accouchements et annoncent la destinée de l’enfant qui naît. Mais ce ne sont pas elles qui la choisissent, elles ne font que répéter ce qu’elles entendent.
Hauron, divinité asiatique introduite par Aménophis II. Est-il un frère d’Anat et d’Astarté et donc le fils de Rê ? Un grand mystère plane au-dessus de lui.
ou Néheh, dieu de l’espace infini. Il est représenté sous la forme d'un homme à tête de grenouille mais aussi sous la forme d'un homme assis, coiffé d'une longue pousse de roseau à l'extrémité recourbée, tenant dans les mains la croix ankh, symbole "des millions d'années".
Heb, dieu de la chasse et de la pêche. C’est le fils de Sékhet, déesse de la vase, de la chasse et de la pêche. Il est aussi apprécié des chasseurs et des pêcheurs que sa mère. Il incarne le gibier abondant dans les fourrés. Son nom désigne les produits de la chasse et de la pêche.
Hededèt, déesse à tête de scorpion, vénérée dans le deuxième nome de Haute-Egypte et invoquée pour la guérison des piqûres.
Héhét, déesse de l’espace infini, femme de Hé. Elle est représentée sous les traits d'une femme à tête de serpent.
Les Héhou, génies. Au nombre de huit, ils sont la création de Shou et sont les étais du monde. Ils soutiennent Nout dans la voûte céleste.
Héka, dieu et patron des magiciens et des médecins à tête humaine. Son culte a lieu à Esneh. C’est la puissance des dieux, leur force magique. Il est fils de Rê. A partir de ses trois pouvoirs spéciaux, il a créé deux dieux, Sia, «la perception, l’omniscience, l’imagination» et Hou, «l’expression créative, la voix». Il conserve le pouvoir de «la magie créatrice du monde». Ils voyagent tous trois à travers le ciel avec Rê. Sia nomme les avirons, se tenant à la poupe de la barque solaire tandis que Hou s’installe derrière le dais en prenant la forme du hiéroglyphe, symbolisant le pouvoir de vie et de mort. Héka, quant à lui, se tient à côté du créateur. Il veille au bon aboutissement de l'énergie créatice et à la bonne marche du processus créatif. Il est représenté sous la forme d'un jeune homme à la barbe recourbée tenant deux serpents dans ses bras croisés.
Hemen, dieu à tête de faucon.
Henou, dieu ancestral du nome 1 à Memphis.
Heqet, déesse de la naissance à tête de grenouille. Elle protège la mère, l’enfant et les femmes en couches. Deuxième femme de Khnoum, le dieu d’Eléphantine, elle insuffle la vie aux créations de son mari.
Héqua, dieu-enfant aux pouvoirs magiques, fille de Khnoum et de Menhyt.
Hequaib, ancien gouverneur d’Eléphantine, à la fin de la sixième dynastie. Il a un temple dans cette même île.
Hérychef, dieu à tête de bélier. D’abord incarnation de la fertilité, il est élevé au rang de créateur du monde par les Héracléopolitains. Il a un temple à Héracléopis Magna.
Hor Béhédéti, dieu à tête de faucon à Edfou.
Horkhenti-irti, dieu à tête de faucon, à Létopolis.
Hor Merti, dieu à tête de faucon, à Pharboethos.
Hornoub, dieu, fils de Thot et de Seshat. Il est honoré avec ses parents à Hermopolis.
Hor-saiset, dieu à tête de faucon.
Horus, dieu à tête de faucon, roi d’Egypte, fils d’Osiris et d’Isis, maître du ciel, dieu des grands espaces célestes où vole le faucon. Son culte a lieu à Hiérakonpolis. C’est le seigneur des deux terres. Il a plusieurs noms : le soleil se levant à l’horizon, le soleil dans sa course, le vainqueur de Seth, Harsiêsis ("Horus fils d’Isis"), et Harendotès ("Horus vengeur de son père") ainsi qu'Hor Noubti ("Horus, vainqueur de Seth"). Son nom signifie "celui qui est loin". A Kôm Ombo, il prend parfois l’aspect d’un lion assis. C’est le dieu musicien des aveugles. Il est le symbole divin de tous les rois et le protecteur de la monarchie. Il a aussi un culte à Edfou. Il a un frère jumeau Harpocrate qui ne deviendra jamais adulte.
Horus Sémataoui, sixième fils d’Horus et d’Hathor. C’est le rassembleur des deux terres.
Hou, dieu de l’expression créative et de la voix, fils d’Héka, frère de Sia. A bord de la barque solaire, son rôle est de se transformer en hiéroglyphe symbolisant le pouvoir de vie et de mort, derrière le dais. Il est aussi la personnification de l'émission de la voix créatrice.
Ihi ou Ihy, dieu de la musique, cinquième fils d’Horus et d’Hathor. Il est figuré nu avec une cape suspendue au cou. Il est coiffé de la tresse de l’enfance qui pend sur un côté du visage. Il met un doigt à la bouche, geste également caractéristique de l’enfance. Il ne grandira jamais tout comme son frère Harsomtous.
Imhotep, dieu de la guérison, fils de Ptah. Il est représenté portant une calotte de Ptah qui lui enserre la tête et ayant un papyrus déroulé sur les genoux.
Imouthès, fille de Ptah. Elle a un culte à Karnak.
Imséty, dieu de la nécropole thébaine.
Iousaâs, déesse reliée à Atoum.
Ioh, déesse de la lune, gardienne du comput. On la représente sous les traits d'une femme coiffée du disque lunaire ou du croissant de lune.
Ipet, déesse à tête d'hippopotame, déesse de la fertilité. Elle représente un mois avec onze autres déesses . C'est la patronne des mammisis, ces édifices voués à la célébration de la naissance divine.

020.gifIsis, déesse de la magie, protectrice du bien-être, des naissances, de la famille, des navigateurs et de l’Etat, femme d’Osiris. Ses attributs sont la croix ansée (symbole de vie), le cistre, le globe, le palmier (vie éternelle) et le vautour (pouvoir des mères célestes). Elle est un des volets différents de la féminité avec Selkis, Nephtys et Neith ; Isis représente la passivité agissante. Avec Nephtys, elle joue un rôle très important dans le culte des morts en surveillant les cérémonies de momification, en tant que pleureuse et comme protectrice des morts. Son nom signifie "siège" et par extension, "trône royal". Ses animaux sont le milan et la vache. Sa coiffe est en forme de trône à deux marches. Par la force des choses, elle apprend la médecine et la ruse. Son premier sanctuaire, surnommé l’"Iseum", a été construit à Sebennytos.
 

Les Quarante-Deux Juges, serviteurs d’Osiris. Dans le monde souterrain, ils jugent l’âme du défunt qui se présente à eux. L’âme du défunt doit être capable de tous les nommer. Chaque juge représente un commandement que l’âme ne doit pas enfreindre.
Kebehsénuef, dieu de la nécropole thébaine.
Kédeftiou, génie assistant de Thouéris.
Kek, dieu des ténèbres. Il est représenté sous la forme d'un homme à tête de grenouille.
Keket, déesse des ténèbres, femme de Kek. Elle est représentée sous les traits d'une femme à tête de serpent.
Khentami, premier seigneur de l’Occident dit aussi "l’Amenti", dieu des morts et des nécropoles, devenu l’assistant d’Osiris.

021.gif
Khentamentiou, dieu des funérailles. C’est le "Chef des Occidentaux" de la région d’Abydos où il apparaît avec une tête de chien. C’est aussi le guide des morts.
 

 

Khépri, dieu du soleil du matin et de l’aube, dieu à tête de scarabée. Il représente l’astre du matin et le devenir. Son nom signifie "se réaliser par soi-même". Il a un culte à Héliopolis. Il traîne le disque solaire toute la journée à l’instar du scarabée (bousier) avec ses oeufs enveloppés dans des excréments.
Kherty, dieu à tête de bélier, berger et passeur, représentant du soleil nocturne adoré à Létopolis.
Khétémiou, génie assistant de Thouéris.
Khéti, dieu du foie.
Khnoum, dieu d’Eléphantine à tête de bélier avec quatre cornes, gardien du Nil, générateur de la crue, dieu du froment, des fruits, des fleurs, des oiseaux, des poissons et des animaux, concepteur sur son tour de potier de toutes les créatures vivantes. Il leur donne aussi la vie. Il a aussi un culte à Esna et dans le Fayoum. Il vit avec ses deux femmes et sa fille dans le temple de l’allégresse. Derrière le temple, se trouvent deux cavernes où le Nil dort. C’est Khnoum qui ouvre les portes du Nil. C’est le seigneur de l’orge et du froment. Son nom signifie "maître de l’eau fraîche" ou "construire". On le représente sous forme d’un dieu criocéphale ou d'un homme tenant une croix ankh à la main et une cruche sur la tête. Il commande à Hâpy. Les animaux qui lui sont consacrés sont le bélier et le mouton. Le destin, le vent et l’eau sont à ses ordres. C'est le dieu de la cataracte.
Khom-Lunus, enfant coiffé d'un croissant et d'un disque lunaire.
Khons, dieu.
Khonsou dit "le Conseiller" ou "le Voyageur", dieu lunaire de la médecine, de l’enfance et de la pleine lune à tête de faucon, fils de Mout et d’Amon. Son culte a lieu Karnak. Il est souvent représenté sous la forme d’un jeune homme à tête humaine ou à tête de faucon surmontée du disque lunaire. Il est vénéré en tant que "Khonsou-dans-Thèbes-Neferhotep" ou "Khonsou-qui-repousse-les-démons-qui-rôdent". C'est une ancienne divinité sanguinaire, représentée sous la forme d'un homme armé d'un croissant de lune dont il use comme une lame tranchante. Il est aussi vénéré comme le maître de la durée de l'existence et est associé à Thot dans cette tâche.
Lunus, dieu lunaire associé à Thot, dieu à tête d'épervier.

010-copie-1.gifMaât, déesse et plume de vérité, de la justice, de l’ordre divin, du droit souverain, de l’air lumineux et de l’ordre du monde, dans le royaume des morts, fille de Rê, femme de Thot, symbole de l’équilibre de l’ordre et des lois physiques de l’univers. Elle a établi le code de comportement des êtres humains. Elle correspond à la conscience cosmique et elle relie l’universel au terrestre. Elle se situe à l’origine de tout bien qu’elle joue un rôle, concrètement, auprès des êtres humains. Elle est coiffée de son attribut, la plume d’autruche. Elle décide de la destinée des défunts au tribunal des morts.
Mahès, dieu à tête de lion.
Mahét, dieu.
Makhaf, passeur de l’au-delà.
Mandoulis, dieu nubien à tête de lion, surtout vénéré en Basse-Nubie. Il a un temple dans la ville de Talmis. Le temple de Kalabcha est ptolémaïque. Le dieu est représenté à la fois jeune et adulte et identifié au soleil et à la lune. Le dieu symbolise le renouvellement perpétuel.
Masklenet, déesse de la naissance.
Méhen ou Merséger, dieu à tête de serpent ou de cobra.
Méhurt, déesse-mère. Elle se montre sous les traits de la vache céleste.
Mekhenti-Irty, faucon momifié dans le nome 2 à Létopolis.
Ménès, premier pharaon divinisé.
Menhit, déesse à tête de lionne, épouse de Khnoum à Esna.
Menvis, dieu des taureaux sous la protection de Rê. Son culte a lieu à Héliopolis.
Mérékhet, déesse des parfums et assistante de Chesmou.
Meretseger ou Merséger, déesse-cobra souvent représentée avec une tête de femme. C’est une déesse adorée par les habitants de Deir-el-Medineh. Son nom signifie «celle qui aime le silence». C’est la protectrice des morts et de la nécropole thébaine. Elle favorise la renaissance des défunts. Un petit sanctuaire lui est dédié près de la vallée des reines. Meretseger personnifie aussi la cime en forme de pyramide qui surplombe la vallée des rois.
Meskhenet, déesse des accouchements, de la bienveillance, de la bonne et de la mauvaise fortune. Elle personnifie les assises du monde telles qu’elles émergèrent de l’océan primordial. Elle est représentée coiffée de deux longues pousses de palmier.
Min, dieu des carriers, des mineurs, des voyageurs, de la fécondité et de la pluie donnant l’énergie nécessaire à la croissance du blé, dispensateur du pouvoir sexuel, protecteur des pistes du désert arabique, seigneur des terres étrangères et du désert oriental, protecteur des nomades. Son animal sacré est le taureau blanc et son culte a lieu à Coptos, à Akhmîm et à Panopolis. Sa caractéristique est le feu fécondant et il est le symbole de la sexualité masculine. C’est aussi un dieu des moissons. Il est représenté debout en érection, le bras droit levé tenant un fouet. Sa coiffe est surmontée de deux hautes plumes. Sa friandise préférée est la salade romaine. Il est aussi le maître du lapis-lazuli, de la malachite enfouis dans les déserts.
Mnévis, taureau divin et sacré lié au culte solaire.
Montou, dieu de la guerre et du signe zodiacal du taureau à tête de faucon, divinité astrale, patron de Thèbes et d’Hermonthis, protecteur des armes et des forteresses gardant Thèbes. Il est vénéré dans quatre temples de la région de Thèbes. Il est identifié par l’arc et la hache qu’il tient en main ou par sa coiffure, un soleil supportant deux plumes verticales. C'est le fils de Mout et d'Amon.
Mout, déesse à tête de vautour, déesse d’Achérou, près de Karnak, femme d’Amon. Son autre nom est Amounet. C’est la maîtresse du ciel et la mère du soleil. Elle est représentée comme une reine dont la tête est surmontée d’une couronne, blanche ou double, ou d’un vautour volant. En tant que déesse des combats, elle apparaît sous l’aspect d’une femme à tête de lionne. Elle protège le pays et est aussi vengeresse. C'est la protectrice des reines, de la maternité et de la fertilité.
Myésis, dieu à tête de lion, fils de la déesse à tête de lionne, Bastet.
Nébet-Hétépet, déesse reliée à Atoum.
Nebetou, maîtresse de la campagne et dame des oasis, femme de Khnoum.
Nefer-Her ou Neferhor, dieu de la beauté, fils de Thot et de Néhemet Aouaï.
Néfertoum ou Néfertem, dieu lotus, fils de Ptah et de Sekhmet. Son emblème est le lotus bleu à l’arôme suave et doux. C’est le seigneur des parfums. Il a l’aspect d’un homme à tête de lion portant un lotus sur la tête. Associé au levant, il protège la frontière de l’Est avec d’autres divinités. Il a culte à Abydos et à Memphis.
Néhebkaou, dieu à tête de serpent, fils de Selkis et de Geb. Il a une personnalité bienfaisante. Il est généralement représenté sous les traits d'un reptile doté de bras et de jambes humains. En tant que l'un des gardiens du monde des morts, il participe à la protection organisée autour de la barque solaire de Ré pendant le dangereux périple nocturne de cette dernière. Il est invoqué pour défendre les hommes des morsures de serpents et des piqûres de scorpions. Un culte particulier lui était rendu à Herakléopolis, capitale du dix-neuvième nome, en Moyenne-Egypte.
Neheh, dieu de l'éternité. Il est représenté sous les traits d'un homme coiffé d'un roseau. Il symbolise l'éternité avec toute l'idée de longévité et de bonheur qu'elle suppose dans une vie.
Néhemet Aouaï ou Nehmâouit, déesse de la loi et de la justice, femme de Thot, mère de Nefer-Her. Elle seconde Thot dans son travail de scribe des dieux. Son nom signifie "celle qui arrache le mal".
Neith, mère divine, déesse de la guerre, de la chasse, de la royauté, du tissage, du mariage, du sommeil et de Saïs, sa demeure, protectrice du sommeil, des femmes et des morts. Elle porte la couronne de la Basse-Egypte ainsi que deux flèches croisées, emblème de Saïs dans le delta du Nil. Elle est la gardienne des sarcophages et des vases canopes contenant les viscères des défunts momifiés en association avec Douamoutef, le fils d'Horus. Elle détient la puissance créatrice à Esna. Elle est un des volets différents de la féminité avec Selkis, Isis et Nephtys ; Neith est la spiritualité. Elle précède le roi dans les combats pour lui aplanir le chemin. Elle est également "maîtresse de l’inondation" et est vénérée à Esneh. Elle connaît le secret des écrits et use du pouvoir des mots. On la surnomme «la terrible». Elle est la patronne des huiles d’onction parfumées. Elle enseigne le tissage aux hommes et a confectionné les bandelettes des momies. Sobek est son fils préféré. Son fils maudit est Apophis. Le troisième est Toutou-Tithoès. Elle doit protéger les femmes jusqu'à leur mort ainsi que leurs enfants. Elle était assistée dans sa mission par une armada de scribes et de mages car elle devait connaître les noms de toutes les femmes d'Egypte. Mais par rapport aux autres déesses, Neith est beaucoup moins puissante. On la représente quelquefois avec un casque protecteur, décoré de plusieurs flèches entrecroisées ou d'une navette de tisserand. Son animal est la brebis, car symbole de maternité et de fertilité. Elle est un des rares membres du panthéon égyptien à connaître le secret des hiéroglyphes.
Nekhabit ou Nekhbet, déesse à tête de vautour, déesse du sud, maîtresse des vallées désertiques, protectrice du pharaon, du royaume et de la reine, gardienne des monuments. Son culte a lieu à El-kab, près d’Hiérakonpolis. Elle est figurée le plus souvent sous la forme d’un vautour. Elle est appelée "la Blanche" et elle préside aux accouchements. Sous sa forme de vautour, elle tient, entre ses serres, un flabellum, éventail composé d’une grande plume d’autruche fichée dans une poignée.
Nemty, passeur des dieux.
Néper ou Népri, dieu de la fédondité, du grain et des céréales à tête d’oiseau, fils de la déesse Renenoutet. On le représente sous trois formes différentes. La première, il ressemble au dieu Hâpy, gros, bedonnant et à la peau bleue. La seconde, un enfant qui tête le sein de sa mère. La troisième, un jeune homme portant fièrement deux épis de blé sur la tête. Les morts désirent prendre son apparence mais l’on ne sait pas laquelle exactement !!!
Nephtys, déesse des vases canopes et de la naissance, femme de Seth, soeur d’Isis, protectrice des morts et des navigateurs. Elle est aussi surnommée Nebhet. Elle est un des volets différents de la féminité avec Selkis, Isis et Neith ; Nephtys représente la passivité négative. Avec Isis, elle joue un rôle très important dans le culte des morts en surveillant les cérémonies de momification, en tant que pleureuse et comme protectrice des morts. Elle porte le hiéroglyphe de son nom sur la tête. Il représente un plan de bâtiment surmonté d’une corbeille et signifie "la maîtresse du château". Son mariage avec Seth restera stérile et elle n‘aura qu‘un fils illégitime d‘Osiris, Anubis.
Neter, dieu de la puissance de la nature. Son nom signifie "dieu".
Nil, dieu du fleuve.
Nim, dieu de la fécondité.
Noun, dieu de l’océan primordial, père de Rê. Il est représenté sous la forme d'un homme à tête de grenouille.
Nounet ou Naunet, déesse de l’océan primordial, mère de Rê. Elle est représentée sous les traits d'une femme à tête de serpent.
Nout, déesse du ciel et de la voûte céleste. Son symbole est le vase. Elle est souvent représentée comme une jeune femme au corps irradié d’ondes ou d’étoiles. Elle donne naissance au soleil au lever du jour et le dévore à la tombée du soir. Son animal est la vache céleste.
Onouris, dieu de la chasse. Son nom signifie «celui qui a ramené la lointaine».
Ophoïs, dieu à tête de chacal. Son nom signifie "Celui qui ouvre les chemins". Il marche à l’avant des processions pour dégager les routes et chasser les éléments hostiles. C'est le dieu des morts à Abydos.
Osiris, dieu des maîtres, des morts, de la vie, de l’au-delà, de l’agriculture, de la fécondité et de la végétation, maître du Bel Occident, seigneur du Royaume des Morts. Il est aussi le Grand Juge. Il a inventé l’agriculture. Il préside à la germination et au jaillissement de la vie végétale. Il a créé l’orge et le froment. C’est le seigneur et le roi des morts. Il a aussi inventé le culte des dieux, les premiers temples et les premières cités, l’instauration de la justice divine avec la déesse Maât. Il apporte aux hommes la culture et l’art de préparer le vin ainsi que l’industrie et l’art. Dans le royaume des morts, il préside aux destinées humaines, donne la solution du problème de la mort et prépare le défunt à sa renaissance dans l’au-delà. Assisté de quarante-deux juges, il procède au jugement des âmes alors qu’Anubis en assure la pesée. Première de toutes les momies, Osiris porte aussi le nom d’Ounen-Néfer qui veut dire "Celui qui est perpétuellement beau" et est protégé de la putréfaction. Il est représenté entouré de bandelettes, portant sur la tête une haute tiare de deux plumes latérales. Sa peau est verte, couleur de la vie végétale, et il tient en main le crochet et le fouet, instruments des pasteurs dont le pharaon en a fait les emblèmes du gouvernement. Dans certains endroits, comme à Djedou, son lieu d’origine, il est représenté sous la forme d’un lourd pilier ou djed que l’on érigeait lors de ses fêtes. Il a culte à Abydos. Représenté en vert ou en noir, il symbolise la renaissance. Son animal est un grand poisson. Dieu aimant la musique et la vérité, c’est aussi un dieu guerrier craint qui a repoussé les frontières de l’Egypte.
Osiris Apis, taureau sacré et divin à Memphis.
Oua dit "le lointain", phénix de l’océan primordial.
Ouadjet ou Outo ou Wadjet, déesse à tête de cobra, déesse du nord, femme d’Oupouat. Son culte a lieu à Bouto dans le delta. Elle règne sur la Basse-Egypte et est connue sous la forme d’un serpent dressé portant un disque solaire, posé sur une tige de papyrus. C’est la protectrice de la royauté du Nord. Elle protège les pharaons et on la retrouve sur toutes les couronnes portées par les personnalités importantes de l’Egypte.
Oupouat ou Oupouaut ou Woupouaout, dieu à tête de loup, dieu du nord, mari d’Ouadjet. Son culte a lieu à Bouto dans le delta et à Assiout. C’est le compagnon de lutte d’Osiris, armé d’une massue et d’arc et précédant celui-ci au combat. Lorsqu’Anubis est représenté avec un corps de chacal, Oupouat est "celui qui est couché sous son ventre". Sinon, c’est lui qui est représenté en chacal dressé sur ses pattes. Son nom signifie «l’Ouvreur de Chemins». Il tire la barque solaire ou le catafalque d’Osiris. Il annonce l’arrivée des cortèges et écarte les esprits malfaisants. Lors des grandes fêtes d’Abydos, il guide Osiris, qui, sur sa barque, part massacrer ses ennemis. Il est très ami avec Anubis à qui, il rend visite quelquefois. Il accompagne toujours pharaon dans toutes les guerres de l’Egypte. Sa fête se nomme Sed.
Ouryt, vache divine.
Oxyrhynque, dieu à tête de poisson.
Panebtaoui, fils d’Haroëris et de Tasenetnophret, seigneur des Deux-Terres. Son culte a lieu à Kôm Ombo.
Petesoukhos, crocodile sacré, âme de Sobek, adoré à Shedet, capitale du Fayoum.
Ptah, dieu des arts, de la langue, du feu et de la magie, lui aussi créateur de certaines créatures, protecteur des artistes, des artisans et des orfèvres. Il est "celui qui a formé tous les dieux, les hommes, et les animaux, qui a créé tous les pays" par le pouvoir des mots. Il réside à Memphis. Il s’est créé lui-même de l’océan originel par la puissance de son esprit. Son esprit est le "coeur" et son verbe est sa "langue". Il est vénéré surtout à Memphis. Il est figuré sous les traits d’un homme à la barbe royale, à la chevelure courte et plaquée, portant une tunique étroite et collante, les mains sortant de sa poitrine, ornée d’un collier, pour tenir un sceptre et quelquefois avec la peau bleue. Ptah correspond au feu descendu sur terre, à l’énergie créatrice prisonnière dans la matière, au verbe créateur. Il est le protecteur des mines, de la fonte des métaux. C’est le maître-ouvrier dirigeant les ouvriers. Il a le titre de "maître de l’éternité". Il est le père de l’architecte déifié Imhotep. Son animal est le taureau, animal sacré à Memphis.
Qébebsénouf, dieu du vase-canope contenant les intestins, dieu à tête de faucon, fils d’Horus et d’Hathor. C'est le génie de l'ouest. Il est associé à la déesse Selkis aux pouvoirs guérisseurs.
Rahès, dieu à tête de de crocodile.
Rattoui, déesse du soleil, double féminin du soleil, épouse de Montou. Son nom signifié "la Rê des deux terres".
ou Râ, dieu du soleil en général, du soleil de midi, de l’Etat et de la justice, dieu à tête de faucon ou de scarabée, créateur de l’univers. Héliopolis est sa cité. Il est figuré par un faucon surmonté du disque solaire et de l’uraeus. Il est le maître du ciel. Il fait le jour et éclaire l’univers. Il voyage à bord de ses deux barques d’or : Mandjet, celle du jour et Mesektet, celle de la nuit. Il est escorté des étoiles et de divinités qui le défendent contre les nuages et surtout contre le serpent Apophis. Il parcourt ainsi les deux royaumes diurne et nocturne et parfois s’arrête dans son palais du ciel, appelé Akhet, pour y recevoir ses courtisans et le pharaon en compagnie de sa fille Maât. Cette dernière symbolisant la justice, la vérité, le droit souverain, l’air lumineux et l’ordre du monde, Rê se nourrit d’elle en la respirant. Pendant sa course, il repousse les nuages, disperse l’orage, chasse la pluie, brise la grêle. Seth et Baba le protègent d’Apophis.
Rénénout, déesse à tête de scorpion ou de lionne, patronne de l'allaitement.
Renenoutet, déesse des moissons, des vendanges et du renouvellement, maîtresse des greniers, patronne des végétaux et du tissage. Elle fait monter la sève dans les arbres au printemps. Elle symbolise la fertilité, l’abondance. Elle porte une perruque tripartite à tête de cobra. Elle porte le nom de «Serpent Nourricier». Elle protège les champs des paysans. Sa fête tombe le huitième mois en même temps que les moissons. Elle a une prédilection pour la culture du lin aux belles fleurs bleues. Elle est aussi une des patronnes du tissage. C’est elle qui habille les dieux et les morts de ses bandelettes. Elle a un fils, Néper.
Renpet, déesse de la jeunesse. Elle va veiller à la durée de la vie de chaque homme.
Répit, déesse et épouse de Min. Elle a un culte à Akhmîm (ou Panopolis).
Réshef, divinité asiatique introduite par Aménophis II.
Sahu, déesse de l’étoile Orion, déesse à tête de truie, grosse mangeuse.
Satis ou Satet, déesse d’Eléphantine, fille de Khnoum et d’Anoukis, maîtresse de l‘arc, dame de la flèche et princesse dispensatrice de vie. C’est la gardienne du district des cataractes. Elle est coiffée de la couronne de Haute-Egypte flanquée de deux grandes cornes de gazelle en forme de lyre. Elle a un culte à Esneh, Séhel et Philae. Elle est très habile au tir à l’arc tout comme sa mère. Elle purifie le Nil de quatre cruches qu’elle détient. Elle protège le royaume et le pharaon de son arc et de ses flèches. Si c’est son père Khnoum qui ouvre la caverne du Nil, c’est Satis qui choisit le moment. La crue survient toujours en même temps que le lever héliaque de l’étoile Sothis.
Sef, deuxième tête d’Akerou, gardant la porte d’Hier.
Sékhet, déesse de la vase et de la campagne fertile, patronne des pêcheurs et des chasseurs. Elle vit dans cette vase. On la représente comme une paysanne tenant d’une main, un canard sauvage et de l’autre, un poisson. Les paysans s’adressent à elle pour fertiliser les moissons et les protéger de toutes les menaces possibles. Lors de leur chasse, les chasseurs donnent toujours une partie de leur butin à la déesse. Elle a un fils, Heb.
Sekhat-Hor, déesse à tête de vache, nourrice d'Horus, nourrice symbolique du roi, dispensatrice de vie et de longévité. C'est "celle qui souvient d'Horus".
Sekhmet dite "la Puissante", déesse du feu à tête de lionne, femme de Ptah, mère de Néfertoum. Elle est aussi "l’oeil de Rê" en fureur, elle est la destructrice des hommes et est responsable des épidémies. Elle représente la brûlure des rayons du soleil. Elle est aussi la protectrice des médecins et des magiciens. Elle vit à Memphis et son culte y est pratiqué. Déesse du carnage et des batailles, elle protège le roi en détruisant ses ennemis. Elle provoque les vagues de chaleur, les vent de sable brûlant, elle fait monter la fièvre, intoxique la nourriture et pollue les eaux du Nil. Elle atteint toujours sa cible de ses flèches. Elle a un autre temple à Karnak qui possède trois cent soixante-cinq statues d’elles. Elle est aidée à répandre par ses serviteurs, des génies, ses douze émissaires qu’on appelle les Massacreurs, les Bourreaux.
Selkis ou Selket, déesse protégeant les vases canopes, déesse à tête de scorpion. Elle est un des volets différents de la féminité avec Isis, Nephtys et Neith ; Selkis représente la sexualité féminine. Elle passe pour être la mère d’Harakhtès. Elle est représentée comme un scorpion à tête de femme ou d’une femme portant un scorpion sur la tête. C’est une déesse scorpion d’eau. Son nom signifie «celle qui fait respirer». Elle guérit piqûres et morsures par l’intervention de ses charmeurs, sorte de vieux sorciers-guérisseurs. Elle protège aussi Rê dans sa barque solaire. Elle veille sur les quatre fils d’Horus qui s’occupent des vases-canopes. 
Semence, déesse douce et charmant mais indomptable violentée sexuellement par Seth qui ne fut pas puni pour son acte. Dépitée, Semence lui envoya un mal de tête perpétuel que seul, Rê réussit à calmer.
Senouy, mari de Neith, père de Sobek.
Sérapis, dieu de la guérison. C’est un dieu créé par la dynastie des Lagides. Son culte est célébré à Alexandrie.
Serquet, déesse à tête de scorpion. C’est la "dame de la piqûre", "celle qui fait respirer".
Seshat ou Sechat ou Sheshet, déesse de l’écriture et de l'histoire. C’est la patronne des écritures et des tracés architecturaux. Elle conseille le pharaon dans la construction des temples. Elle est figurée sous les traits d’une femme portant, au-dessus de la tête, une étoile sous des cornes renversées tournées vers le sol ou coiffée d'une fleur à sept pétales posée sur un croissant lunaire renversé et encadrée de deux hautes plumes et gainée dans une peau de léopard. Son nom signifie "celle qui écrit" ou "la maison de l'écrit". C’est la protectrice des livres, des bibliothèques et l’archiviste des Annales. Femme de Thot, elle le seconde dans son travail de scribe des dieux. C’est la maîtresse de la maison des livres (bibliothèque de Thot) et elle est aussi greffière. Elle écrit sur l’arbre sacré d’Héliopolis. C’est la patronne des bâtisseurs. Elle note tout, sait tout mais c’est Thot qui compte et vérifie tout. Leur fils se nomme Hornoub. C'est la maîtresse de la maison des livres. Elle est parfois qualifiée de "secrétaire divine". Elle a inventé les hiéroglyphes et est la patronne des scribes, et par extension, celle des écoliers en âge d'apprendre à écrire. Si l'archiviste divine possède aussi les attributs de déesse de l'histoire, c'est parce qu'elle couche sur ses rouleaux de papyrus, le détail des actes royaux.
Seth, dieu de l’aridité, de la sécheresse, du tonnerre et des forces violentes. Il porte le masque d’un animal tenant de l’onyx, de l’âne et du lévrier, dieu homosexuel de l’avidité, de la jalousie, protecteur de la barque du soleil, maître de l’orage et des éclipses solaires ou lunaires, dieu stérile du désert et du mal. C’est un dieu guerrier. Il défend les dieux et la barque solaire contre les serpents du chaos. Il a un culte à Avaris dans le delta. Il est le seigneur des tempêtes. Il est le feu du désert, le dieu rouge. Il est marié à Nephtys mais il n’y a aucun sentiment entre eux. Seth est le plus redouté des dieux guerriers. Il est celui qui répand la terreur, mutile périodiquement la lune, provoque les tremblements de terre, soulève les tempêtes et gronde dans le ciel. Il enseigne au pharaon le maniement de l’arc en tant que dieu de la force. Il est représenté avec un corps rouge, symbolisant la terre rouge du désert stérile, surmontée de la tête d’un animal inconnu qui serait selon les hypothèses un âne, une girafe, un okapi ou une gerboise. Il porte encore une queue raide en flèche ou en épieu. Il a deux autres femmes Astarté et Anat, filles que Rê a eu avec une déesse syrienne. Horus voulant se venger de Seth, lança un sort sur Anat en l’empêchant d’accoucher de l’enfant de Seth. Depuis, la jeune déesse attend son enfant mais ne peut pas le mettre au monde. Ses animaux sont les porcs, les ânes, les oryx et les hippopotames mâles. Seth peut se montrer sot et colérique. Il n’a jamais été très aimé des Egyptiens sauf par les envahisseurs hyskos. Sous la dynastie des Ptolémées, il deviendra le dieu des forces mauvaises mais c’est le plus grand défenseur de Rê.
Shaï, dieu du destin parfois représenté comme un cobra à tête humaine ou sous la forme d'une brique dotée d'une tête humaine, -cette brique, sur laquelle les Egyptiennes prennent appui pour donner naissance, rappelle que Shaï intervient dès les premières secondes de la vie. Il sème la joie comme il propage le chagrin.
Shaït, déesse de la destinée, femme de Shaï.
Shed, dieu de la guérison. Son nom signifie «le sauveur». Il guérit toutes les morsures et toutes les piqûres de n’importe quel animal. Il tue les animaux vénimeux d’une de ses flèches. On le représente sous la forme d’un jeune homme avec la boucle de l’enfance au-dessus de l’oreille.
Shou, dieu de l’air et de l’atmosphère. Son symbole est la plume. Il est l’essence de la lumière et permet donc aux hommes de vivre et aux morts de renaître. Son culte a lieu à Héliopolis et son animal est le lion. Son nom signifie «le vide». Il a un culte à Memphis. On le représente sous la forme d’un homme grand à tête de lion et les bras levés en l’air pour séparer Geb et Nout, ses enfants.
Sia, déesse de la perception, de l’omniscience et de l’imagination, fille d’Héka, soeur de Hou. Son rôle est de se tenir debout, à la poupe de la barque solaire, elle nomme les avirons pour que ceux-ci se mettent en marche. C'est la personnification du discernement du créateur.
Sobek ou Sebek, dieu de la guerre, de la fécondité, de l’inondation et de l’eau à tête de crocodile, dieu des crocodiles. Allié de Seth, il a pour surnom "Sebek-Rê". Son culte a lieu à Crocodilopolis, dans le Fayoum. C’est le fils de Neith. Il a un culte à Kôm Ombo où il est considéré comme un dieu créateur. Il fait pousser la végétation.
Sokaris ou Sokar, dieu à tête de faucon momifié, dieu des funérailles et du monde nocturne et souterrain où le grain meurt. Son culte a lieu à Memphis. Il symbolise la mort. Dieu des morts à Memphis, il veille plus particulièrement sur les portes d’entrée du monde des morts. C’est un des dieux de la nécropole. On le représente aussi comme un homme momiforme.
Sopdou, dieu de l’Orient et protecteur des richesses. C’est un dieu à tête de faucon. Il a un culte dans le delta. Il protège le désert de l’est. Il vit dans la ville de Pi-Sopdou. Il surveille les routes venant du Sinaï. Il partage son rôle de protecteur du désert avec Hathor pour que les voyageurs traversant les pistes du désert, passent sans encombre. Le jujubier lui est consacré.
Soukhos, dieu à tête de crocodile.
Sothis, déesse de l’étoile de Sirius, surnommée "la grande pourvoyeuse".
Ta-Bidjet, femme d’Harpocrate, déesse à tête de scorpion. C’est une déesse-scorpion des sables.
Taït ou Tayt, déesse des fileuses, des tisserands, des étoffes et du tissage. Elle habille aussi les dieux mais les fait payer ! Elle protège les morts car elle fournit aussi les bandelettes tout comme l’autres déesse du tissage, Renenoutet. Elle est surnommée «la déesse de la crainte».
Taouret, déesse à tête d’hippopotame, voir Thouéris.
Tasenetnophret, soeur-épouse d’Haroëris, mère de Panebtaoui. Son culte a lieu à Kôm Ombo.
Tateten ou Tétenet, déesse de la terre qui a émergé de l’océan originel et des entrailles de la terre. Son nom signifie "la terre qui se soulève".

Tefen, déesse à tête de scorpion. Elle était chargé avec six de ses congénères à protéger Horus enfant.
Tefnout, voir Tphénis.
Temet, déesse reliée à Atoum.
Thot, dieu de la sagesse, du calendrier, des juges, du langage, de la santé, du temps et de la lune, dieu à tête de babouin ou d’ibis, patron des scribes et des magiciens, maître de l’écriture, de la parole et de la pensée. Il est le scribe des dieux et est surnommé "langue de Ptah" et "coeur de Rê". Son temple se situe à Hermopolis. Son père est Rê. Il a créé la magie. Il est le scribe de Maât, vizir de Rê. Il a un rôle psychopompe et il assiste à la pesée des âmes en compagnie de Maât et parfois d’Anubis. Il est l’inventeur du langage écrit et parlé. Il est surnommé "le seigneur des paroles divines". Il connaît encore des formules magiques auxquelles les dieux ne peuvent pas résister. Il est l’intelligence et la parole qui créent l’univers dans la doctrine d’Hermopolis, le comptable des dieux. Il est le dieu guérisseur de la lune, régulateur du temps, le grand vizir de Rê à Héliopolis, le protecteur du mort au moment du jugement osirien. Il est généralement représenté sous l’aspect d’un homme à tête d’ibis ou d’un babouin pensif et parfois d’un homme à tête de taureau. Il peut aussi porter les cornes du bélier d’Amon ou de Khnoum. Ses deux épouses, Néhement Aouaï et Seshat le secondent. De Néhemet Aouaï, il a eu un fils Nefer-Her. Il a un culte à Tounah El-Djébel. Il fait promulguer et appliquer les lois, fonde des villes, répartit leurs attributions aux dieux et aux hommes. C’est un grand orateur mais il lui arrive de falsifier des documents car les dieux ont les mêmes défauts que les hommes, ce sont eux qui les ont créés ! C’est lui qui règle la course de chaque étoile au ciel mais il triche un peu pour ses étoiles préférées. Il a crée le calendrier. Il délivre aussi avec l’accord d’Anubis, des laissez-passer pour que certaines âmes reviennent sur terre hanter les vivants !
Thouéris, déesse à tête d’hippopotame, déesse de l’accouchement, de la fécondité, de l’abondance et de la terre nourricière, protectrice des morts et gardienne du ka. Debout, elle est appuyée sur le noeud magique "ankh", le symbole de la vie. Avec Bès, elle protège les dormeurs contre les scorpions, les serpents et tous les dangers de la nuit. Son nom signifie "la grande". Elle a la tête et le corps d’un hippopotame mais son dos se rapproche de celui du crocodile et ses pattes, de celles du lion. Elle préside à l’accouchement et symbolise la fécondité. Elle apparaît comme une divinité protectrice de la mère et de l’enfant. C’est une déesse bienveillante mais se montre menaçante face aux douze génies du mal de la déesse Sekhmet. C'est la patronne des eaux pures à Gebel Sisileh. Dans cette fonction, elle est représentée en jeune fille coiffée de lourdes boucles et couronnée du disque solaire à cornes reposant sur un diadème orné de l'uraeus.
Toutou-Tithoès, chef-dieu des douze émissaires de la déesse Sekhmet, à tête de lion. Son nom signifie «l’imagé». Dieu pourvu de nombreuses têtes d’animaux, il porte parfois une couronne royale. Lorsqu’il est muni d’ailes, sa queue prend la forme d’un serpent. De ses pattes surgissent de temps en temps, des serpents ou des scorpions. Au bout de ses griffes, jaillissent des haches ou des couteaux. Accompagné d’un serpent, son visage tourné vers vous regarde droit dans les yeux tous ceux qui passent. Il domine la puissance des serpents destructeurs qui l’accompagnent. Il ne cède que devant la magie ou la prière. C’est un autre fils de Neith.
005.jpg


Tphénis ou Tefnout dite "la lointaine", déesse de l’humidité et de l’eau à tête de lionne. C’est la femme de Shou. Yam, dieu asiatique de la mer. Il essaya de s’imposer aux dieux égyptiens par la force. Il tomba amoureux d’Astarté mais fut vaincu par Seth.
 

 

Les dieux primordiaux
L’Ogdoade
Noun et Nounet, divinités de l’océan primordial.
Hé et Héhét, divinités de l’espace infini.
Kek et Keket, divinités des ténèbres.
Amon et Amonet, divinités de l’indiscernable.
019.gif
Les dieux régnants
L’Ennéade
Noun, dieu de l’océan primordial, père de Rê.
Nounet, déesse de l’océan primordial, mère de Rê.
Rê-Atoum mais aussi Amon-Rê ou Rê-Khépri, dieu du soleil.
Benou, déesse du phénix et de la planète Vénus, femme de Rê.
Hathor mais aussi l’Oeil de Rê, déesse de l’ivresse, femme d’Horus.
Maât, déesse de la justice et de l’ordre cosmique, fille de Rê, femme de Thot.
Astarté, maîtresse des cavales, déesse guerrière, fille étrangère de Rê, femme de Seth.
Anat, déesse guerrière, fille étrangère de Rê, femme de Seth, soeur d’Astarté.
Héka, dieu et patron des magiciens et des médecins, fils de Rê.
Sia, déesse de la perception, de l’omniscience et de l’imagination, fille d’Héka, soeur de Hou.
Hou, dieu de l’expression créative et de la voix, fils d’Héka, frère de Sia.
Shou, dieu de l’air.
Tphénis, déesse de l’humidité, femme de Shou.
Thot, dieu des scribes, fils de Rê.
Seshat, déesse de l’écriture, femme de Thot.
Néhemet-Aouaï, déesse de la loi et de la justice, femme de Thot, mère de Nefer-Her.
Néfer-Her, dieu de la beauté, fils de Thot et de Néhemet Aouaï.
Hornoub, dieu, fils de Thot et de Seshat.
Geb, dieu de la terre.
Nout, déesse du ciel, femme de Geb.
Osiris, dieu des maîtres, maître du Bel Occident.
Isis, déesse de la magie, femme d’Osiris.
Seth, protecteur de la barque du soleil, frère d’Osiris et d’Isis.
Nephtys, femme de Seth, soeur d’Isis.
Haroëris, fils de Geb et de Nout, frère d’Osiris, d’Isis, de Seth et de Nephtys.
Tasenetnophret, femme d’Haroëris, soeur d’Isis, de Seth...
Horus, roi d’Egypte, fils d’Osiris et d’Isis.
Anubis, dieu des embaumeurs, fils d’Osiris et de Nephtys. Panebtaoui, seigneur des deux terres, fils d’Haroëris et de Tasetnetnophret.
Harpocrate, fils d’Osiris et d’Isis, frère d’Horus.
Ta-Bidjet, femme d’Harpocrate, déesse à tête de scorpion.
Amset, dieu du vase-canope contenant le foie, fils d’Horus et d’Hathor.
Douamoutef, dieu du vase-canope contenant l’estomac, fils d’Horus et d’Hathor.
Hâpi, dieu du vase-canope contenant les poumons, fils d’Horus et d’Hathor.
Qebebsénouf, dieu du vase-canope contenant les intestins, fils d’Horus et d’Hathor. Ihi, dieu de la musique, cinquième fils d’Horus et d’Hathor.
Horus Sematoui, rassembleur des deux terres, fils d’Horus et d'Hathor.
Harsomtous, dieu de la fertilité, septième et dernier fils d’Horus et d’Hathor.
011-copie-1.gif
La première hypostase de Ptah, le dieu de la magie
Tateten, déesse de la terre qui a émergé de l’océan originel.
Noun, dieu de l’océan primordial, père de Rê.
Nounet ou Naunet, déesse de l’océan primordial, mère de Rê.
Atum dit "le Grand", dieu.

01810.gif
 

La deuxième hypostase de Ptah, le dieu de la magie
Horus, dieu à tête de faucon, roi d’Egypte, fils d’Osiris et d’Isis. Maître du ciel, dieu des grands espaces célestes où vole le faucon. Il est appelé ici "intelligence de Ptah".
Thot, dieu de la sagesse, du calendrier et de la lune, dieu à tête de babouin ou d’ibis. Patron des scribes et des magiciens, maître de l’écriture, de la parole et de la pensée. Il est le scribe des dieux et est surnommé "langue de Ptah" et "coeur de Rê". Il est appelé ici "volonté de Ptah".
Néfertoum, dieu lotus, fils de Ptah et de Sekhmet.
Un dieu à tête de serpent.

009-copie-1.gif

Le dieu d’Akhénaton, Aménophis IV
Aton, dieu unique du soleil.

017.gif

Dieux spécifiques à une seule région
La région du delta du Nil
Andjty, c’est un dieu de la vie végétale incarnant la fécondation, puis le blé dans sa succession infinie des trépas et des renaissances. Il est coiffé de deux plumes du nome 9 à Busiris.
Banebdjedet, dieu du nome 16 à Mendès.
Ha, divinité guerrière munie d’une lance et chargée de protéger l’Egypte occidentale contre les incursions des populations lybiennes. Divinité du nome 7 à Métélis. Il est également vénéré dans les oasis du delta occidental.
Hatméthyt, déesse à tête de poisson, épouse de Banebdjedet, du nome 16 à Mendès.
Iousaas, épouse d’Atoum dans le nome 13 à Héliopolis.
Khentykhety, dieu du nome 10 à Athribis.
Méhyt, déesse du nome 12 à Sebennytos, épouse d’Onouris-Chou.
Nebethetepet, épouse d’Atoum dans le nome 13 à Héliopolis.
Onouris-Chou, fils de Rê, seigneur de la lance, époux de Méhyt, du nome 12 à Sebennytos.
Sopdou, dieu de l’Orient et protecteur des richesses. C’est un dieu à tête de faucon. Il a un culte dans le delta. Il protège le désert de l’est. Il vit dans la ville de Pi-Sopdou. Il surveille les routes venant du Sinaï. Il partage son rôle de protecteur du désert avec Hathor pour que les voyageurs traversant les pistes du désert, passent sans encombre. Il est vénéré dans le nome 20 à Saft El-Henneh.
La région de Haute-Egypte
Apérétiset, épouse de Min du nome 9 à Akhmin-Panopolis.
Bat, divinité à tête de femme surmontée de cornes dans le nome 7 à Diospolis Parva.
Hededet, déesse à tête de scorpion du nome 2 à Apollinopolis Magna.
Khenty-Imenty, chien noir funéraire du nome 8 à Abydos.
Kolanthès, dieu du nome 9 à Akhmin-Panopolis, fils de Répit et de Min.
Matit, déesse à tête de lionne du nome 12 à Antaeopolis.
Méhyt, déesse du nome 8 à Thinis, épouse d’Onouris-Chou.
Nemty, dieu à tête de faucon du nome 12 à Antaeopolis.
Onouris-Chou, fils de Rê, seigneur de la lance, époux de Méhyt, du nome 8 à Thinis.
Ouseret, déesse à tête de lionne du nome 4 à Diospolis Magna-Thèbes.
Répit, déesse à tête de lionne, femme de Min, mère de Kolanthès du nome 9 à Akhmin-Panopolis.
Sematouret, vache sauvage à Eileithyaspolis du nome 3.
La région de Moyenne-Egypte
Heryshef, dieu à tête de bélier, vénéré dans le nome 20 à Héracléopolis.
Hésat, vache blanche vénérée dans le nome 17 à Cynopolis et dans le nome 22 à Aphroditopolis.
Nehebkaou, dieu du nome 20 à Héliopolis.
Oxyrhynque  , dieu à tête de poisson portant la couronne d’Hathor. Il est vénéré dans le nome 19 à Oxyrhynchos.
Pakhet, déesse à tête de lionne, fille de Rê. C’est la "dame des sources" "capable de trancher la montagne". Elle est vénérée dans le nome 16 à Théodosiopolis.

016.gif

commentaires

Cartes de la Grèce

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie grecque

 

001

002

003.jpg

commentaires

Les enfants de Zeus

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie grecque

Avec Métis, déesse de l’intelligence, de la prudence et de la réflexion, première épouse de Zeus, fille d’Ouranos et de Gaïa :
*Athéna, déesse de la sagesse.

Avec
Thémis
, déesse de la justice naturelle, de l’équité, des lois éternelles, des lois divines, de l’intelligence et de la justice divine, deuxième femme de Zeus, fille de Gaïa et d’Ouranos :
*Les Heures ou Horais, déesses des Heures :
- Eunomia, déesse de la discipline
- Dicé ou Diké, déesse de la Justice Humaine
- Eiréné, déesse de la paix
- Carpo, déesse du temps
- Thalo, déesse de l’ordre
*Niké, déesse de la victoire
*Harmonie, déesse de l’harmonie
*Astrée, déesse de l’étoile vierge
*Hesper, déesse de l’étoile du soir
*Les Parques ou les Moires, déesses du destin :
- Clotho, la fileuse
- Lachesis, la dispensatrice du sort
- Atropos, l’inflexible qui coupe le fil de la vie.
*Les Saisons, gardiennes des portes de l’Olympe.

Avec
Mnémosyne
, déesse de la mémoire, troisième femme de Zeus, fille d’Ouranos et de Gaïa :
*Les Muses :
- Calliope, déesse de la poésie épique
- Clio, déesse de l’histoire
- Erato, déesse de la poésie lyrique et amoureuse
- Euterpe, déesse de la musique
- Melpomène, déesse de la tragédie
- Polymnie, déesse de la pantomime, de la rhétorique et des chants religieux
- Terpsichore, déesse de la danse
- Thalie, déesse de la comédie
- Uranie, déesse de l’astronomie.

Avec
Eurynome
, déesse de la pureté, quatrième femme de Zeus, fille d’Océan, le titan et de Téthys :
*Les trois Grâces, déesses de la beauté et de la grâce :
- Aglaé, déesse de la brillance
- Euphrosyne, déesse de la joie intérieure
- Thalie dite "la Verdoyante", déesse de la croissance des fleurs, de la floraison des plantes.
*Asopos, dieu d’un fleuve.

Avec
Héra
, déesse du mariage, des femmes, de la famille, de la fécondité, des paons et des vaches, reine des cieux, protectrice des femmes, cinquième et dernière femme de Zeus, fille de Cronos et de Rhéa :
*Hébé, déesse de la jeunesse, épouse d’Hercule
*Héphaïstos, dieu des forgerons
*Arès, dieu de la guerre
* Ilythie, déesse de l’accouchement et de l’enfantement.

Avec
Alcmène
, reine mortelle, épouse d’Amphitryon, fille d’Electryon :
*Hercule, dieu de la force.

Avec
Antiope
, princesse mortelle, fille de Nyctée, roi de Cadmée :
*Zéthos, le guerrier
*Amphion, le musicien.

Avec
Astérie
, déesse des astres, fille de Coeus et de Phébé, soeur de Léto :
*Hécate, déesse de la mort, de la magie, du mal, de l’ombre lunaire, des nuits mystérieuses sans lune, des carrefours hantés et de la croisée des chemins.

Avec
Callisto
, déesse de l’étoile "La grande Ourse", fille de Lycaon, roi d’Arcadie changé en loup par les dieux :
*Arcas, dieu de l’étoile "La Petite Ourse", ancêtre des Arcadiens.

Avec
Danaé
, princesse mortelle, fille d’Acrisios, roi d’Argolide :
*Persée, héros tueur de la Gorgone, Méduse.

Avec
Déméter
, déesse des moissons, de l’abondance, de la terre nourricière, de la terre cultivée, de la fertilité et du blé, fille de Cronos et de Rhéa, soeur de Zeus :
*Perséphone, déesse du monde souterrain, épouse d’Hadès,
*Iacchos, dieu. Son premier nom était Zagreus.

Avec
Dia
:
*Pirithoos, roi des Lapithes, région de Thessalie, grand ami de Thésée, le roi d’Athènes.

Avec
Dioné
, fille d’Océan et de Téthys :
*Pandémienne, déesse de l’amour homosexuel.

Avec
Egine
, nymphe immortelle, déesse de l’île d’Egine, fille du dieu-fleuve Asopos :
*Eaque, juge du monde souterrain.

Avec
Elara
:
*Tityos, géant qui a violenté Léto, la mère d'Artémis et d'Apollon.

Avec
Electre
, déesse de la constellation des Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné, soeur de Maïa et de Taygète :
*Dardanos, fondateur de Troie,
*Jasion, dieu de l’agriculture.

Avec
Europe
, déesse du continent, fille d’Agénor, roi de Sidon en Phénicie et de Téléphassa, soeur de Cadmos, fondateur de Thèbes :
*Minos, juge du monde souterrain
*Rhadamante, juge du monde souterrain
*Sarpédon, ancêtre du peuple des Lyciens.

Avec
Io
, mortelle, fille d’Inachos, roi d’Argos :
*Hépaphos, le premier Pharaon égyptien, puis divinisé dans ce pays sous le nom d‘Apis. Son nom signifie "le toucher de Zeus".

Avec
Léda
, reine mortelle, femme de Tyndare, fille de Thestios et d’Eurythémis :
*Pollux, jumeau de Castor, dieu protégeant les marins
*Hélène, soeur jumelle de Clytemenestre.

Avec
Léto
, fille de Coeus et de Phébé :
*Artémis, déesse de la chasse, de la nuit et des animaux sauvages
*Apollon, dieu de la lumière, de la poésie, de la vérité et de la musique.

Avec
Libye
, nymphe et déesse de la côte africaine :
*Iarba, roi des Gétules, prétendant de Didon, rival d’Enée.

Avec
Maïa
, déesse de la constellation des Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné, soeur d’Electre et de Taygète :
*Hermès, messager des dieux
*Pan, dieu des bergers.

Avec
Méra
, suivante d’Artémis, assassinée par la déesse pour avoir répondu aux avances de Zeus :
*Locre, ancêtre des Locriens.

Avec
Nyx
, déesse primordiale de la nuit, fille du Chaos :
*Eris, déesse de la discorde.

Avec
Pluton
, déesse de la richesse, fille de Déméter et de Jasion :
*Tantale, ancêtre des Atrides, roi de Lydie, père de Pélops et de Niobé.
*Argos, troisième roi de la ville d’Argos et maître du Péloponnèse.

Avec
Séléné
, déesse de lune, fille d'Hypérion et de Théia :
*Pandia, déesse
*Hersé, déesse de la rosée bienfaisante et fécondante qui se forme sur la végétation à la fin de chaque nuit de plein nuit.

Avec
Sémélé
, mortelle, fille de Cadmos, fondateur de Thèbes et d’Harmonie, nymphe, elle est devenue la déesse Thyone :
*Dionysos, dieu de la vigne et du vin.

Avec
Taygète
, déesse de la constellation des Pléiades, fille d’Atlas et de Pléioné, soeur de Maïa et d’Electre :
*Lacédémone, ancêtre des Lacédémoniens ou Spartiates.

Avec une
inconnue
:
*Les Paliques, jumeaux, dieux habitant l'hadès, considérés quelquefois comme les fils d'Héphaïstos.

Avec une autre
inconnue
:
*Eole, dieu des vents.

commentaires

Liste de fils et de filles de dieux et de déesses

Publié le 4 Avril 2015 par Rubis dans Mythologie grecque

Achéloos, fils de Téthys et d’Océan, dieu-fleuve.
Achille surnommé "Eacide", fils de Thétis et de Pélée, petit-fils d’Eaque.
Actéon, fils d’Aristée, chasseur.
Actor, fils d'Hélios et d'Hyrminé.
Aegiallée, fils d'Inachos et de Mélia.
AEétès, fils d’Hélios et de Perséis, roi de Colchide.
AEthousa, fille de Poséidon et d'Alcyone, une Pléiade.
AEtolos, fils d'Endymion et de Néis, une naïade.
Agathyrsos, fils d’Hercule et d’Echidna.
Agreus, fils d'Apollon et de Cyrène.
Aigle, fille d’Asclépios et d’Epioné.
Akeso, fille d’Asclépios et d’Epioné, déesse de la cicatrisation des blessures.
Alcippé, fille d’Arès.
Alcinoos, fils de Poséidon, roi de Phéacie.
Alcyone, fille d’Eole, femme de Céyx.
Alirrozios, fils de Poséidon, tué par Arès.
Alkippé, fille d’Arès.
Alphée, fils d’Océan et de Thétis, dieu des rivières.
Aloadesotos, fils de Poséidon et d'Iphimédie, dénommé aussi Otos, frère d'Ephialtès, tué par Artémis.
Anchinoé, fille de Nilos, épouse de Bélos, mère d'Egyptos et de Danaos, grand-mère des 50 Danaïdes.
Amycos, fils de Poséidon et de Mélia, une nymphe, roi des Bébriques en Bithynie, inventeur de la boxe.
Androgée, fils de Minos, tué par les Athéniens qui, pour punition de ce meurtre, envoyaient chaque année en Crète un tribut de sept jeunes garçons et de sept jeunes filles.
Anios, fils d’Apollon, prêtre de son père sur l’île de Délos.
Antéros, fils d’Arès et d’Aphrodite, dieu de l’amour contrarié.
Antias, fils de Circé. Il aurait donné son nom, à la ville latine, Antium.
Antiope, fille d'Asopos.
Apaté, déesse de la ruse et de la ruse, fille de Nyx et de l'Erèbe.
Ardalos, fils d’Héphaïstos, sculpteur.
Ardeas, fille de Circé. Il aurait donné son nom à la ville latine, Ardée.
Aréion, fils cheval de Déméter et de Poséidon.
Ariane, fille de Minos et de Pasiphaé, femme de Dionysos.
Arion, fils de Poséidon, poète.
Aristée, fils d’Apollon et de Cyrène, une nymphe, dieu de la chasse.
Arnée, fille d’Eole, aïeule des Béotiens.
Ascalaphos, fils d’Arès, argonaute.
Asclépios, fils d’Apollon et de Coronis, une princesse.
Astraeos, fils de Crios et d'Eurybié, époux d'Eos.
Astraeus, fils de Silène.
Athamas, fils d’Eole, roi d’Orchomène en Béotie.
Augias, fils d’Hélios et d'Hyrminé, roi d’Elide.
Autolycos, fils d’Hermès, spécialiste de la lutte, grand-père d'Ulysse.
Balios, cheval, fils de Zéphyr et de Podargé, une Harpye, attelé au char d'Achille pendant la guerre de Troie.
Bellérophon, fils de Triton, maître, un temps, de Pégase, vainqueur de la Chimère.
Bélos, fils de Poséidon et de Lybie.
Benthésicymé, fille de Poséidon et d'Amphitrite, épouse d'un roi éthiopien. Elle a elevé son demi-frère Eumolpe, abandonné à la naissance par sa mère Chioné.
Béotos, fils de Poséidon et d'Arné, fille du roi de Thessalie appelé Eole. Béotos a donné son nom au pays de Béotie et à ses habitants.

Bia, fils de Styx et de Pallas, déesse de la force.
Borée, fils d’Eole et d’Eôs.
Busiris, fils de Poséidon et de Lysianassa, roi d'Egypte tué par Hercule.
Les Cabires, filles d'Héphaïstos et de Cabiro, divinités protectrices de la navigation.
Cabiro, fille de Protée, maîtresse d'Héphaïstos, mère des Cabires.
Cacus, fils d’Héphaïstos, monstre mi-homme, mi-satyre, tué par Hercule.
Calaïs, frère de Zétès, fils de Borée, dieu du vent du Nord, un Boréade. Son nom signifie "celui qui souffle doucement".
Callirhoé, fille du dieu-fleuve Achéloos et femme d’Alcméon.
Calydon, fils d'Arès et d'Astynomé.
Caphira, fille d'Ocean, a élevé Poséidon.
Cassiphone, fille de Circé et d'Ulysse.

Catrée, fils de Minos et de Pasiphaé.
Céphale, fils d’Hermès et de la princesse attique Hersée qui, elle, est la soeur d’Aglauros et d’Hersé.
Cercion, fils de Poséidon et d'une fille d'Amphictyon, le roi d'Athènes, roi d’Eleusis.

Céyx, fils de Phosphor, le conducteur des Astres et de la Lumière, roi de Thessalie.
Chiron, le centaure, fils de Cronos et de Philyra, une Océanide.
Chioné, fille de Borée et d'Orithye, mère d'Eumolpe qu'elle eut de son viol commis pas Poséidon.
Chrysaor, fils de Poséidon et de Méduse.
Chrysomallus, le Bélier d’Or, fils de Poséidon et de Théophane, princesse de Thrace.
Cinyras, fils d'Apollon, roi de Chypre.
Circé, la magicienne, fille d’Hélios et de Perséis.
Cratos, fils de Styx et de Pallas, dieu du pouvoir.
Cresphonte, fils d’Hercule, roi de Messénie.
Cycnos, fils de Poséidon, Troyen.
Cycnos, fils d’Apollon changé en cygne.
Cycnos, fils d’Arès tué par Hercule.
Cymopolée, fille de Poséidon, elle a été offerte en mariage par son père à Briarée, l'un des Hécatonchires.
Cyrène, fille d'Hypsée, mère d'Aristée.
Daphné, fille du dieu-fleuve Penée.
Daphnis, fils d’Hermès, et d’une nymphe, berger de Sicile. Il est instruit par Pan dans l’art de jouer de la flûte.
Déion, fils d’Eole.
Desponoena, fille de Poséidon et de Déméter. C'est une nymphe.
Deucalion, fils de Minos et de Pasiphaé.
Diomède, fils d’Arès, roi de Thrace.
Dioné, fille d’Océan et de Téthys.
Dircé, source de Thèbes, fille d'Achéloos.
Enée, héros troyen, gendre de Priam, roi de Troie, fils d’Aphrodite et d’Anchise, roi de Dardania en Troade, frère de Lypnos.
Echion, fils d’Hermès, argonaute.
Egipan, fils de Pan et d'Ega.
Enée, prince troyen, fils d’Aphrodite et d’Anchise.
Eole, fils de Zeus.
Epéios, fils d'Endymion et de Néis, successeur de son père sur le trône d'Elide.

Ephialtès, fils de Poséidon et d'Ephimédie, frère d'Aloadesotos, tué par Artémis.
Erginos, fils de Poséidon, argonaute.
Erichtonios, fils d’Héphaïstos et d’Athéna.
Erymanthos, fils d'Apollon, rendu aveugle par Aphrodite.
Eurycydé, fille d'Endymion et de Néis, une naïade.
Eumolpe, roi d’Eleusis, chanteur, prêtre de Déméter et guerrier, fils de Poséidon et de Chioné.
Gélonos, fils d’Hercule et d’Echidna.
Géras, dieu de la vieillesse, fils de Nyx et de l'Erèbe.
Glaucos, fils de Poséidon et de Naïs, une Naïade.
Glaucos, fils de Minos et de Pasiphaé.
Harmonie, fille d’Arès et d’Aphrodite, femme de Cadmos.
Les Harpyes, fille d’Electre et de Thaumas, déesses de la punition.
Les Héliades, soeurs de Phaëton, transformées en saules pleureurs par Zeus, filles d’Hélios et de Clyméné. Elles répondent aux noms de Mérope, de Lampétie, de Phaétuse et de Phoebé.
Les Héliades, fils d'Hélios et de Rhodos, déesse de Rhodes. Ils ont pour nom Ténagès, Macarée, Candalos, Actis et Triopas.
Hermaphrodite, fils ou fille d’Hermès et d’Aphrodite.
Hérophilos, fils de Poséidon et d’Aphrodite.
Les Hespérides, gardiennes des pommes d’or au jardin des Hespérides, filles d’Atlas et de Nyx.
Hespéros, fils d’Eole et d’Eôs.
Hilara, fille d’Apollon, déesse du fou rire.
Hyacinthos, fils de Clio, muse de l’histoire, tué par Apollon.
Hyas, fils d'Atlas et de Pléioné, frère des Pléiades et des Hyades. Il a été tué lors d'une partie de chasse.

Hygie, fille d’Asclépios et d‘Epioné, déesse de la santé et de l‘hygiène.
Hyllus, fils d’Hercule et de Déjanire, époux d’Iole , chassé du Péloponnèse par Eurysthée.
Hyménée, dieu du mariage, fils d’Arès et d’Aphrodite.
Hypérénor, fils d'Atlas et d'Alcyone, une Pléiade.
Hypnos, fils du fleuve Erèbe et de Nyx, la Nuit.
Hyppolyte, reine des Amazones, fille d’Arès et d’Aphrodite.
Hypsée, fils de Créüse, une naïade et du dieu-fleuve, Pénée. Hypsée est roi des Lapithes.
Hyriée, fille de Poséidon et d'Alcyone, une Pléiade.
Iamos, devin d'Olympie, fils d'Apollon et d'Evadné.
Iaso, déesse de la convalescence, fille d’Asclépios et d’Epioné.
Icélus, fils d’Hypnos, dieu des rêves ayant pour thème les oiseaux et les animaux.
Idas, fils de Poséidon, jumeau de Lyncée.
Idmon, dieu des devins, fils d’Apollon et de Cyrène, père de Calchas.
Idothée, fille de Protée.
Inachos, héros fondateur du royaume d’Argos, fils d’Océan et de Téthys, dieu-fleuve, père d’Io.
Ino, fille de Cadmos, roi de Thèbes et d'Harmonie, soeur de Sémélé, deuxième femme d'Athamas. Elle devient une divinité marine des embruns sous le nom de Leucothée.
Io, fille du dieu-fleuve Inachos et de Mélia.
Ion, fils d’Apollon et de Créuse, princesse athénienne, fille d’Erechtée, soeur de Cécrops, d’Orithyie et de Procris. Ion deviendra roi d’Athènes.
Iris, fille d’Electre et de Thaumas, déesse de l’arc-en-ciel, messagère des dieux.
Iynx, fille de Pan et d’Echo. Elle est le symbole des amours malheureuses.
Jase, fille d'Asclépios et d'Epioné, déesse du repos guérisseur.
Lampétia, fille d'Hélios et de Néère.
Latinos, fils de Circé. Il aurait donné son nom aux Latins.
Linos, fils d’Apollon et de Psamathée. Sa mère l’abandonne à sa naissance. Des bergers, heureusement, le prennent en pitié. Pourtant, il n’atteint pas l’âge adulte car des chiens le dévorent. Son père s’est vengé.
Linos, fils d’Uranie, muse de l’astronomie, tué par Apollon.
Linos, fils d’Apollon et de Psamathé, maître d’Orphée, tué par Hercule.
Lycos, fils de Poséidon et de Céléno, une Pléiade.
Lypnos, fils d’Aphrodite et d’Anchise, frère d’Enée.
Machaon, dieu de la médecine, fils d’Asclépios et d‘Epioné, médecin des Grecs pendant la guerre de Troie.
Maron, fils de Silène.
Mélanée, fils d'Apollon.
Memnon, prince d’Ethiopie, fils d’Eôs et de Tithon.
Milétos, fils d'Apollon et d'Aria.
Les Molionides, fils de Poséidon et de Molione, une mortelle. Leurs noms sont Eurytos et Ctéatos.
Momos, fils de Nyx et de l'Erèbe, dieu du sarcasme.
Mopsus, fils d’Apollon, rival de Calchas, prêtre et devin.
Moros, fils de Nyx et de l'Erèbe, dieu du sort.
Morphée, fils d’Hypnos, dieu des rêves.
Myrtilos, cocher du roi Oenomaos de Chypre, fils d’Hermès.
Narcisse, fils d’un dieu-fleuve Céphise, en Béotie et d’une nymphe, Liriopé.
Nauplie, roi d’Eubée, fils de Poséidon.
Nélée, fils de Poséidon et de Tyro, frère de Pélias, fondateur de Pylos, père de douze fils massacrés (sauf Nestor) par Hercule pour lui avoir volé ses boeufs, demi-oncle de Jason.

Ninos, fils de Cronos, fondateur de la ville Ninive et de l'empire babylonien, inventeur de l'art militaire.
Nomios, fils d'Apollon et de Cyrène.
Notos, fils d’Eole et d’Eôs.
Les Océanides, filles d’Océan et de Thétys, divinités de la mer.
Ocyrrhoé, fille d’Asclépios.
OEnomaos, fils d'Arès et de Stérope, roi de Pise, en Elide et père d'Hippodamie.
Oenone, fille de Cébren, dieu-fleuve près de Troie. Nymphe, Apollon lui a appris à guérir les maladies. Héra lui a accordé les dons de prophétie et de prédiction. Elle habite en Phrygie avec d'autres nymphes et des Néréides. Aimée de Pâris, elle a refusé de soigner ce dernier de ses blessures suite à la guerre de Troie, après sa trahison avec Hélène.
Oizys, déesse de la détresse, fille de Nyx et d'Erèbe.
Orion, le géant, fils de Poséidon et d'Euryalé.
Orphée, fils de la muse Calliope et d’un roi de Thrace.
Paeon, fils d'Endymion et de Néis, une naïade.
Palémon, Argonaute, fils d’Héphaïstos.
Les Paliques, jumeaux fils d'Héphaïstos et d'Aetna, une océanide, dieux des enfers.
Panacée, déesse de la guérison et du traitement pharmaceutique, fille d’Asclépios et d’Epioné.
Pallas, fils de Crios et d'Eurybie, époux de Styx.
Pasiphaé, reine de Crète, femme de Minos à Cnossos, mère d’Ariane et du Minotaure, fille d’Hélios et de Perséis, une nymphe.
Pelée, fils d'Eaque et d'Endéis, mari de Téthys, père d'Achille.
Pélias, roi d’Iolcos, fils de Poséidon et de Tyro, frère de Nélée, demi-oncle de Jason.
Pénée,dieu du fleuve Pénée en Thessalie, fils d'Océan et de Théthys, époux de Philyra.
Penthésilée, reine des Amazones, fille d’Arès, tuée par Achille.
Periere, fils d’Eole.
Périphétès, brigand tué par Thésée, fils d’Héphaïstos.
Persès, fils d’Hélios et de Pérséis.
Phaéton, fils d’Hélios et de Clyménée, une Océanide.
Phaëton, fils d’Eôs et de Céphale.
Phaétousa, fille d'Hélios et de Néère.
Phantasus, fils d’Hypnos, dieu des rêves ayant pour thème des objets inanimés.
Phéace, ancêtre des Phéaciens, fils de Poséidon et de Corcyre, nymphe.
Phèdre, fille de Minos et de Pasiphaé, femme de Thésée.
Philammon, fils d'Apollon, il inventa les choeurs de Delphes et organisa les mystères de Déméter à Lerne.
Philyre, fille d'Ocean, mère de Chiron, le sage centaure.
Philotès, déesse de la tendresse, fille de Nyx et de l'Erèbe.
Phlégias, roi de Corinthe et d’Orchomène, fils d’Arès et de Dotis, père de Coronis et d’Ixion, précipité dans les Enfers par Apollon pour avoir brûlé le temple de Delphes.
Phobos, dieu de la déroute, fils d’Arès et d’Aphrodite.
Phocos, fils d'Eaque et de Psamatée, roi de la Phocide.
Phoronée, roi d’Argos, fils d’Inachos et de Mélia.
Phylire, fille d’Océan, mère de Chiron.
Phylios, fils d'Héphaïstos.
Pise, fille d'Endymion et de Néis, une naïade. Elle a donné son nom à la ville de Pise, en Elide.
Ploutos, dieu de la richesse agricole, fils de Déméter et d’Iason.
Pluton, déesse de la richesse, fille Déméter et de Jasion.
Podalire, fils d’Asclépios et d‘Epioné, médecin de l’armée grecque pendant la guerre de Troie, dieu de la médecine.
Polyphéme, le cyclope, fils de Poséidon et de Thoosa, une nymphe.
Priape, dieu de la fertilité, fils de Dionysos et d’Aphrodite.
Protée, fils de Poséidon.
Rhode, fille de Poséidon et d’Halia.
Rhodos, fille de Poséidon et d'Aphrodite.
Les premiers Rhodiens, fils d'Hélios et de Rhodos.

Romos, fils de Circé. Il aurait donné son nom, à la ville de Rome.
Salmonée, roi de Thessalie et d’Elide, fils d’Eole.
Satyre, fils de Dionysos et de Nicée.
Scythès, fils d’Hercule et d’Echidna.
Sémélé, fille de Cadmos, roi de Thèbes et d'Harmonie, mère de Dionysos.
Sinis, géant fils de Poséidon.
Les Sirènes, filles d’Achéloos et de Melpomène, une nymphe.
Sisyphe, roi de Corinthe, fils d’Eole et d'Enarétè.
Strymo, fille du dieu-fleuve Scamandre et possible mère de Priam.
Télamon, fils d’Eaque et d'Endéis, père d’Ajax, un Argonaute, mari de Glaucé, princesse de Salamine, frère de Pelée.
Les Télchines, fils de Pontos et de Gaïa, ont élevé Poséidon.
Télégone, fils d’Ulysse et de Circé.
Téléphe, fils d’Hercule.
Télésphore, dieu de la convalescence, fils d’Asclépios et d‘Epioné.
Térée, fils d’Arès, prince de Thrace, mari de Procné.
Thanatos, dieu de la mort, fils du fleuve Erèbe et de Nyx, la Nuit.
Tlépolème, fils d’Hercule.
Triton, fils de Poséidon et d’Amphitrite, trompette du dieu de la mer.

Yinx, fils de Pan et d'Echo.
Zélos, fils de Styx et de Pallas, dieu de l'ardeur.
Zéphyr, fils d’Eole et d’Eôs.
Zétès, frère de Calaïs, fils de Borée, dieu du vent du Nord, un Boréade. Son nom signifie "celui qui souffle fort".

commentaires
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>